100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 16.04.2010 15h08
L'éruption volcanique en Islande perturbe sérieusement le trafic aérien en Europe

L'éruption volcanique qui s'est produite une fois de plus le 14 avril (heure locale), dans le sud de l'Islande, sous le glacier Eyjafjallajökull, a dégagé d'importants nuages de cendre d'une capacité d'énergie dix à vingt fois supérieure de la dernière fois un mois plus tôt. Elle a semé une immense pagaille et a paralysé le trafic aérien dans toute l'Europe. Les cendres qui s'échappent en de gigantesques nuages se sont étendus jusqu'en Europe septentrionale et même les vols américains transatlantiques ont été cloués provisoirement au sol en raison de la sécurité. Il est fort possible que les cendres volcaniques continueront à se répandre vers le sud et l'espace aérien européen doit peut-être être fermé pour un certain temps.

On apprend que la présente éruption volcanique, la deuxième en moins d'un mois, a dégagé d'importants nuages de cendre qui affecte principalement l'espace aérien au-dessus de dix mille mètres, ce qui est justement la hauteur normale du vol d'un avion, tandis que les conséquences sont moindre pour le vol à basse altitude. Le bioxyde de silicium et les autres éléments contenus dans les cendres volcaniques nuisent gravement à la cellule d'avion ainsi qu'à ses moteurs et empêchent terriblement la vue des pilotes, ce qui est extrêmement dangereux pour le vol. Face à cette situation désastreuse et catastrophique, tout les pays concernés de l'Europe ont été obligés d'adopter des mesures de suspension de vol d'une ampleur sans précédent depuis les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis. Quant l'Eurocontrol (Organisation européenne pour la sécurité de la navigation aérienne), il a indiqué que ces perturbations "pourraient durer quarante-huit heures" et que tout dépend "de la façon dont évoluera le nuage" de cendres.

De source bien informée, plusieurs pays, dont la Grande-Bretagne, la Belgique, le Danemark, les Pays-Bas, le Norvège et la Suède, ont fermé tous leurs aéroports, alors que l'Allemagne a fermé ses aéroports à l'ouest du pays. Pour la seule journée du 15 avril, il y a eu dans toute l'Europe plus de quatre mille à cinq mille de vols suspendus.

Le Ministre danois du transport a déclaré que les aéroports de son pays resteront fermés le 16 courant et qu'il est pessimiste quant à ce qui s'ensuivra pour les deux à trois jours suivants. En Belgique, les aéroports continuent à être fermés le 16, tandis qu'en Grande-Bretagne, le trafic aérien demeurera suspendu au moins pour la matinée du 16. Quant à l'Aéroport d'Amsterdam, en Hollande, il a offert et lit et nourriture aux passagers qui y ont passé la nuit.

Le Bureau national du transport aérien de la Grande-Bretagne a déclaré que les cendres volcaniques continuent à se déverser vers le sud et des officiels américains concernés ont affirmé de leur côté le quatorze courant qu'il est possible que ces cendres continuent leur avance au sud, c'est pourquoi les autorités intéressées ont donné l'ordre de suspendre la plupart des vols transatlantiques.

Du fait que les cendres crachées par le volcan en Islande se répandent vers le sud-est, c'est pourquoi la plupart des aéroports du pays restent ouverts comme en temps normal. Cependant, du fait que l'éruption a causé le dégel glacier des régions avoisinantes entraînant la montée rapide et impétueuse du niveau d'eau dans les rivières, ce qui constitue une menace sérieuse pour la sécurité des voies et des ponts et des mesures sont été prises pour évacuer la population locale de quelques huit cent habitants. Les routes locales ont été bloquées et il est strictement interdit aux avions de survoler la région de l'éruption volcanique.

Selon l'Eurocontrol, les menaces et les perturbations dues à l'éruption volcanique islandaise sont sans précédent dans toute la région et qu'il est fort possible qu'elles dureront deux jours. Un volcanologue a indiqué que dans le cas où l'éruption volcanique se reproduise, les cendres volcaniques pourraient produire des effets qui perturberont le trafic aérien européen pour une durée de six mois.

Les accidents aériens dus aux cendres volcaniques ne sont pas rares. Il y en a eu au moins quatre vingt durant les vingt années passées et au moins vingt avions ont été endommagés à cause de cela et il s'en a fallu de peu que deux d'entre eux, avec plus de cinq cent passagers à leur bord, eussent connu le crash.

En mi-mars dernier, après un long sommeil de plus de deux siècles, le volcan du glacier Eyjafjallajökull s'est réveillé tout d'un coup et est entré en éruption. Le gouvernement islandais a immédiatement proclamé la mise en place de l'état d'urgence dans tout le pays et l'éruption volcanique y a gravement perturbé et la communication routière et le transport aérien.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : peine de mort pour un ancien haut responsable judiciaire de Chongqing
Tempête de neige à Harbin
Les sept raisons pour exprimer nos remerciements à la Chine
Développement du TGV : concurrence intense entre divers pays du monde
Le monde entier s'unit et redouble sa vigilance à l'encontre du terrorisme nucléaire
La Turquie ne se désespère pas pour son adhésion à l'UE
Pourquoi les Chinois sont-ils tellement anxieux?