100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 16.04.2010 08h03
Madagascar : Passation de pouvoir entre les ministres de défense sortant et entrant

La passation de pouvoir entre le ministre sortant des forces armées malgache, le général Noël Rakotonandrasana et le premier ministre Albert Camille Vital, qui assure l'intérimaire, a eu lieu mercredi à Antananarivo, capitale de Madagascar.

Prévue vers 10 heures dans la matinée, la cérémonie a eu lieu après six heures d'attente à la primature dans une ambiance de fraternité grâce à une longue réunion à huis clos entre les concernés.

Tous les deux ont porté leur uniforme militaire pour tenir la cérémonie assistée par le Chef d'Etat Major général de l'armée malgache (CEMGAM), le général André Ndriarijaona, le commandant de la gendarmerie nationale, le général Bruno Wilfrid Razafindrakoto, le secrétaire d'Etat chargé de la gendarmerie, le général Claude Ravelomanana ainsi que le commandant des Forces d'Intervention de la Gendarmerie National (FIGN), le général Viennot Zafera.

Lors de la cérémonie, le ministre sortant a indiqué " je suis toujours disposé à soutenir la Transition et contribuer au développement de Madagascar".

En remerciant son prédécesseur pour les travaux réalisés, le Premier ministre malgache Camille Vital a annoncé que la tenue de cette passation démontre que les Forces armées malgaches restent unies.

En qualifiant comme secret d'Etat les contraintes ayant provoqué les six heures de retard, le Premier ministre Camille Vital a dit qu'il ne peut pas les dévoiler.

Selon Raharimanana Raniriharinosy, un expert malgache en science politique, "les rumeurs sur la préparation d'un coup d'Etat qui se sont intensifiés ces derniers temps ainsi que les réunions secrètes entre officiers et sous- officiers au sein de l'Armée et de la Gendarmerie nationale malgache, ont alerté la haute autorité de transition (HAT) sur le passé de ce général ".

Le jour de limogeage de Noël Rakotonandrasana, le 7 avril dernier, Camille Vital a déclaré qu'"il y a eu des réunions organisées par le ministre des forces armées, je n'ai pas été au courant de ces réunions. Nous avons fait des rapprochements puis pris la présente décision".

Le limogeage de Rakotonandrasana a entraîné une zizanie au sein des forces armées depuis le week-end dernier et a poussé même le Chef d'Etat Major général de l'armée malgache (CEMGAM), le général André Ndriarijaona, et le commandant de la gendarmerie nationale, le général Bruno Wilfrid Razafindrakoto, qui sont proches de Rakotonandrasana, à donner 48 heures à Rajoelina lundi dernier à sortir une feuille de route claire pour la transition avant qu'ils prennent d'éventuelles décisions.

Lors de son débat télévisé mercredi soir, le président de la Haute Autorité de Transition Andry Rajoelina a dit que "le nouveau ministre des Forces Armées sera connu la semaine prochaine".

Noël Rakotonandrasana est l'acteur principal de la prise de pouvoir par Andry Rajoelina. Il a conduit le mouvement des militaires en opposition au régime de Marc Ravalomanana, l'ancien président malgache qui a provoqué son départ. La prise de pouvoir par Andry Rajoelina, considérée par les observateurs internationaux comme coup d'Etat, est le fruit des complots manigancés par Noël Rakotonandrasana et les autres camps militaires. Depuis, il est devenu l'homme fidèle capable de tout de Andry Rajoelina jusqu'à cette décision inattendue des Malgaches, a indiqué l'expert en science politique.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : peine de mort pour un ancien haut responsable judiciaire de Chongqing
Tempête de neige à Harbin
Le monde entier s'unit et redouble sa vigilance à l'encontre du terrorisme nucléaire
La Turquie ne se désespère pas pour son adhésion à l'UE
Pourquoi les Chinois sont-ils tellement anxieux?
L'Occident a besoin de mieux connaître l'Asie
Les trois grandes sources de risque pour la Chine