100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 15.04.2010 08h32
L'ANP craint que le conflit politique ne se transforme en un conflit religieux

L'Autorité nationale palestinienne (ANP) a mis en garde mercredi contre le fait de transformer le conflit politique israélo-palestinien en un conflit religieux.

Cet avertissement a été émis par le ministre des Affaires religieuses, Mahmoud Al- Habbash, après que les colons juifs ont écrit des slogans contre l'islam sur une mosquée cisjordanienne.

« Ces crimes commis par les colons montrent une émergence de la guerre religieuse dans les territoires occupés », a indiqué M. Al- Habbash à Xinhua. « Les colons et l'armée israélienne agissent radicalement, visant tout ce qui n'est pas juif, dont les mosquées et les églises ».

Il a ajouté que les Palestiniens poursuivront leur « résistance populaire » qui est basée sur les manifestations pacifiques « jusqu'à obtention de leur Etat palestinien indépendant ».

Plus tôt, des témoins ont indiqué à Xinhua qu'une vingtaine de colons ont pris d'assaut Hwara à Naplouse, ont brûlé deux voitures et ont pénétré dans une mosquée locale sur laquelle ils ont peint l'Etoile de David autour du nom du prophète musulman Mahomet. La radio israélienne a confirmé cette information mercredi.

En février, le gouvernement israélien a annoncé la classification de deux sites sacrés cisjordaniens sur la liste du patrimoine juif, entraînant une série de manifestations palestiniennes en Cisjordanie.

Les tensions en Cisjordanie sont alimentées par la suspension des négociations de paix entre Israéliens et Palestiniens depuis plus de 16 mois. L'ANP exige que l'Etat hébreu mette un terme à ses activités de colonisation en Cisjordanie et à Jérusalem Est avant de relancer les négociations.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Tempête de neige à Harbin
Un appel à exclure les antibiotiques de la chaîne alimentaire
Le monde entier s'unit et redouble sa vigilance à l'encontre du terrorisme nucléaire
La Turquie ne se désespère pas pour son adhésion à l'UE
Pourquoi les Chinois sont-ils tellement anxieux?
L'Occident a besoin de mieux connaître l'Asie
Les trois grandes sources de risque pour la Chine