100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 14.04.2010 08h08
Ouverture à Alger de la réunion des chefs d'état-major des pays de la région sahélo-saharienne

La réunion des chefs d'état-major des pays de la région sahélo-saharienne s'est ouverte mardi à Alger avec la participation de l'Algérie, de la Libye, du Burkina Faso, du Mali, du Niger, de la Mauritanie et du Tchad.

S'exprimant lors de l'ouverture, le chef d'état-major de l'Armée nationale populaire (ANP, armée gouvernementale algérienne), le général de corps d'armée, Ahmed Gaïd Salah, a souligné "l'enjeu stratégique" qui caractérise cette réunion, au regard, a-t-il dit, des objectifs tracés pour "coordonner notre lutte" afin de "permettre à nos autorités politiques respectives de se consacrer aux tâches de développement économique et social au bénéfice de nos peuples".

"C'est à ce titre que l'Algérie s'honore d'accueillir cet espace de concertation pour débattre les uns et les autres, sur les questions de défense et de sécurité collective et lever les éventuelles incompréhensions au profit de la définition et de la mise en œuvre d'une stratégie concertée de lutte contre les menaces migrantes", a-t-il souligné.

Ahmed Gaïd Salah s'est déclaré "convaincu" que les pays de la région sahélo-saharienne sont en mesure d'assumer la "pleine responsabilité" de cette "ambition légitime", pour peu, a-t-il indiqué, que "nous puissions cerner les problèmes de sécurité qui agitent notre région" et "identifier les voies et moyens de les résoudre par la définition et la matérialisation d'un modèle de coopération militaire approprié".

Il s'est déclaré "persuadé" que cette réunion "va renforcer notre coopération et les liens indéfectibles de fraternité, de solidarité et de bon-voisinage pour inspirer, avec discernement, des impulsions actives autour de notre objectif principal de pourchasser et de détruire le terrorisme là où il se trouve".

Il a émis le souhait de voir les travaux de cette réunion se traduire par des "résultats tangibles, non seulement dans l'exercice de nos responsabilités respectives au travers de la construction d'un modèle de coopération militaire d'intérêt commun exemplaire, mais également des conséquences positives quant à la quiétude de nos peuples et leur adhésion à notre projet d'assurer la paix, la stabilité et la sécurité sur l'ensemble de notre espace géographique sahélo-saharien".

Selon un communiqué publié lundi par le ministère algérien de la Défense nationale, cette réunion entre dans le cadre de l'évaluation de la situation sécuritaire dans cette région.

Cette réunion est le prolongement de la conférence des ministres des Affaires étrangères de l'Algérie, du Burkina Faso, de la Libye, du Mali, de la Mauritanie, du Niger et du Tchad, tenue à Alger le 16 mars dernier, selon le communiqué.

Elle se tient également à la lumière des résultats enregistrés traduisant "l'engagement de ces Etats à oeuvrer au sein d'une stratégie commune de lutte contre le terrorisme et les questions de sécurité connexes", indique le communiqué.

Ces dernières années, la région du Sahel connaît une recrudescence des activités des islamistes armés qui se réclament d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Un appel à exclure les antibiotiques de la chaîne alimentaire
La Chinoise He Kexin remporte une médaille d'or de la Coupe du Monde en France
La Turquie ne se désespère pas pour son adhésion à l'UE
Pourquoi les Chinois sont-ils tellement anxieux?
L'Occident a besoin de mieux connaître l'Asie
Les trois grandes sources de risque pour la Chine
Trois questions au sujet de l'immobilier en Chine : la réforme immobilière doit-elle être réajustée massivement ?