100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 13.04.2010 10h43
Un projet de coopération entre l'aviation civile de la Belgique et de la RDC

La Direction générale du transport aérien belge et l'Autorité de l'aviation civile de la Ré publique démocratique du Congo (RDC) se sont accordées sur un projet de coopération en remettant à jour un ancien projet de 2006, a rapporté lundi l'Agence congolaise de presse (ACP).

L'objectif de cette coopération est d'obtenir la levée de l'interdiction d'accès des avions de la RDC dans l'espace aérien européen. Les directeurs généraux des deux administrations, MM Franck Durinckx et Richard Nyanguile Kasanza, ont indiqué dimanche à Kinshasa que la RDC avait réalisé beaucuop de progès en cette direction.

Mais pour obtenir la levée de l'interdiction d'accès de ses avions dans l'espace européen, la RDC doit respecter les normes de l'Organisation de l'aviation civile unternationale (OACI). C'est alors que la Belgique pourra donner à l'Europe un signal positif à l'aurore du cinquantenaire de la RDC et avec la présence belge à la tête de l'Union eiropéenne (UE) à partir du 1er juillet 2010.

"Nous voulons démontrer à l'Europe que l'on peut sortir la RDC de la liste noire et qu'ensemble, nous allons renforcer la coopé ration avec ce pays et en faire un modèle de coopération entre les pays européens et africains", a dit M. Durinckx, qui était à la tê te d'une délégation de cinq experts belges.

Une mission d'évaluation européenne est attendue dans un avenir très proche. L'Europe a besoin d'un plan d'action sur base d'audit, a confié un expert belge.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chinoise He Kexin remporte une médaille d'or de la Coupe du Monde en France
Prochaine discussion à New York entre six puissances mondiales sur le problème nucléaire iranien
Pourquoi les Chinois sont-ils tellement anxieux?
L'Occident a besoin de mieux connaître l'Asie
Les trois grandes sources de risque pour la Chine
Trois questions au sujet de l'immobilier en Chine : la réforme immobilière doit-elle être réajustée massivement ?
Le report par les Etats-Unis du rapport sur les taux de change : un chantage ou bien une concession ?