100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 13.04.2010 08h01
Bénin: un regroupement de parti propose une candidature unique à la présidentielle de 2011

L'Union fait la nation (UN), un regroupement comprenant notamment les cinq plus importants partis politiques béninois a décidé de présenter un candidat unique à la présidentielle de 2011 en la personne de Me Adrien Houngbédji, président du Parti du renouveau démocratique (Prd), désigné dimanche matin.

La Renaissance du Bénin (Rb) de l'ancien président de la République Nicéphore Soglo, le Parti social-démocrate (Psd) de Bruno Amoussou, Force clé de Lazare Sèhouéto, le Mouvement africain pour la démocratie et le progrès (Madep) de Séfou Fagbohoun, le Parti du renouveau démocratique de Me Adrien Houngbédji et le Rassemblement des démocrates libéraux (Rdl – Vivoten) de Severin Adjovi, ont décidé de ne plus aller à la présidentielle en rangs dispersés mais de s'aligner derrière un seul porte-étendard.

Il s'agit de partis dotés d'un riche palmarès, rappelle-t-on. La plupart ont participé à tous les gouvernements depuis l' avènement du multipartisme et des élections pluralistes en 1990 de même qu'ils ont eu des élus à l'Assemblée nationale. Bruno Amoussou et Adrien Houngbédji ont été présidents de l'Assemblée nationale. Lazare Sèhouéto et Severin Adjovi ont occupé des postes ministériels.

La Renaissance du Bénin est née pendant la présidence de Nicéphore Soglo (1991 -2001). Au 2e tour de la présidentielle de 2006, ces partis s'étaient rangés derrière le candidat Boni Yayi et l'ont fait gagner avec 75% des voies, contre Me Adrien Houngbédji, rappelle-t-on.

Les déclarations faites à la suite de la désignation du candidat unique font penser à une fusion à terme des partis concernés. Pour son coordonnateur général, M. Antoine Kolawolé Idji, cette union n'est faite contre personne mais veut s'inscrire dans la durée pour célébrer ses 100 ans un jour comme l'African National Congress (ANC) en Afrique du Sud.

Par ailleurs, l'Union fait la nation présentera une liste unique aux législatives de 2011, ont décidé à la même occasion, les leaders des six partis regroupés.

2011 sera une année électorale exceptionnelle au cours de laquelle seront couplées pour la première fois depuis 1990, les élections présidentielles et législatives, fait-on remarquer.

A un an de l'échéance, deux candidatures sont déjà déclarées : celle d'Abdoulaye Bio Tchané, ancien ministre de l'Economie et des Finances, actuel président de la Banque ouest-africaine de développement (Boad) porté par la coalition « ABT » (les initiales de ses noms et prénoms), et Me Adrien Houngbédji de l'Union fait la nation, précise-t-on.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chinoise He Kexin remporte une médaille d'or de la Coupe du Monde en France
Prochaine discussion à New York entre six puissances mondiales sur le problème nucléaire iranien
Pourquoi les Chinois sont-ils tellement anxieux?
L'Occident a besoin de mieux connaître l'Asie
Les trois grandes sources de risque pour la Chine
Trois questions au sujet de l'immobilier en Chine : la réforme immobilière doit-elle être réajustée massivement ?
Le report par les Etats-Unis du rapport sur les taux de change : un chantage ou bien une concession ?