100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 09.04.2010 08h50
Un exercice militaire conjoint des armées africaines, européennes et américaines prévu en mai

Un exercice militaire regroupant six armées d'Afrique de l'Ouest et du Centre, ainsi que de l'Europe sous la supervision des Etats-Unis se déroulera du 2 au 23 mai prochain, en vue de renforcer la sécurité et la stabilité dans la zone transsaharienne.

Selon un communiqué de l'ambassade des Etats-Unis d'Amérique au Burkina Faso rendu public mercredi à Ouagadougou, cette opération dénommée "Flintlock 10", regroupera des armées des pays tels le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Sénégal, le Nigeria et le Tchad.

Au total, environ 1.200 militaires dont 600 Américains, 400 Africains et 150 Européens participants à l'exercice qui aura pour base Ouagadougou, tandis que les entraînements militaires se dérouleront au Mali, en Mauritanie, au Nigeria et au Sénégal.

Pour ce faire, un Centre de coordination multinational sera installé dans la capitale burkinabé pour servir de "point focal" pour la dissémination des informations, ainsi que la planification des opérations synchronisées.

Les représentants des pays participants y suivront une formation académique qui débouchera sur un exercice pratique de poste de commandement. L'exercice sera placé sous le commandement américain de l'Afrique (US Africa command) et du Commandement des opérations spéciales de l'Afrique.

Ce poste intégrera l'enseignement, la mise en place de scénarios et un groupe de contrôle en vue d'améliorer la capacité des participants à travailler ensemble pour résoudre une crise éventuelle impliquant des activités illicites qui perturberaient la stabilité et la sécurité dans la sous-région.

Des programmes d'actions médicales et vétérinaires seront aussi menés en vue d'apporter aux populations des zones rurales l'accès aux informations sanitaires et médicales de base, indique le communiqué.

Cherchant à renforcer l'interopérationnalité militaire comme fondement de la sécurité et la stabilité régionale, cet exercice a été conçu par les Etats-Unis pour développer les capacités des unités militaires et des états-majors militaires des nations africaines, européennes et américaines.

Cet exercice qui compte s'appuyer sur les succès et les enseignements acquis des exercices précédents dont l'objectif est de développer des partenariats régionaux, entend aussi synchroniser la coopération entre les forces de sécurité de la région transsaharienne.

Outre être une opportunité supplémentaire pour générer une vision unifiée dans la région transsaharienne, l'exercice sera mené dans un contexte de partenariat de lutte contre le terrorisme dans la région transsaharienne.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Kirghizstan: l'opposition affirme avoir pris le pouvoir et formé un nouveau gouvernement
Sauvetage inespéré et miraculeux dans une houillère en Chine
Trois questions au sujet de l'immobilier en Chine : la réforme immobilière doit-elle être réajustée massivement ?
Le report par les Etats-Unis du rapport sur les taux de change : un chantage ou bien une concession ?
L'Europe fait face à de multiples difficultés pour sortir de la crise
Google a–t-il vraiment quitté la Chine ?
Visite aux Etats-Unis de Nicolas Sarkozy : une occasion pour démontrer des relations de « proches alliés »