100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 07.04.2010 08h18
Madagascar : Six morts et 241 blessés pendant le week-end pascal

Il y a eu six morts et 241 blessés dans la capitale de Madagascar et ses environs pendant le week-end pascal, de samedi à lundi, selon le bilan communiqué par des hôpitaux et la gendarmerie malgaches.

Trois cas de décès ont été enregistrés à l'hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona (HJRA), dont un à cause d'un suicide, un d'une bagarre qui s'est produite au centre-ville d'Antananarivo et un autre d'un coma éthylique.

Trois cas de noyade, dont un enfant de 8 ans à Mahitsy, une périphérie à 30 kilomètres au Nord-Ouest du centre-ville, et deux autres noyades qui ont eu lieu lundi près de By-pass, un lieu de pique-nique des habitants d'Antananarivo.

Les responsables hospitaliers et les chefs de la gendarmerie nationale ont indiqué que le bilan pascal de cette année a été moins lourd que celui des deux dernières années, en dépit des 241 blessés dus aux imprudences et divers accidents.

Malgré la cherté de la vie, la plupart des habitants d'Antananarivo ont envahi les lieux d'excursion. Un père de famille a dit à Xinhua que sa famille a préféré sortir de la ville pour oublier un peu la crise politique et la routine au centre-ville.

Les fêtes chrétiennes telles que Noël, les Pâques, l'Ascension, la Pentecôte et l'Assomption sont célébrées à Madagascar, ancienne colonie française.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Ils ont survécu 8 jours grâce à des écorces d'arbre et de l'eau froide
La Chine appelle à une coopération antiterroriste suite aux attentats en Russie
Le report par les Etats-Unis du rapport sur les taux de change : un chantage ou bien une concession ?
L'Europe fait face à de multiples difficultés pour sortir de la crise
Google a–t-il vraiment quitté la Chine ?
Visite aux Etats-Unis de Nicolas Sarkozy : une occasion pour démontrer des relations de « proches alliés »
Les entreprises chinoises ont un long chemin à parcourir avant de pouvoir être internationalisées