100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 05.04.2010 13h25
L'Iran ne connaîtra pas de changement majeur en cas d'imposition d'une nouvelle sanction (haut responsable)

Le président de la Commission de sécurité nationale et de politique étrangère du parlement iranien, Alaeddin Boroujerdi, a affirmé dimanche que l'éventuelle imposition d'une nouvelle sanction à l'Iran ne donnera pas lieu à un changement majeur dans le pays, a rapporté l'agence de presse officielle, IRNA.

"Une nouvelle sanction anti-iranienne ne représente qu'une augmentation du nombre des sanctions de l'ONU contre le pays et n'entraînera pas de changement considérable en Iran", a déclaré M. Boroujerdi, cité par IRNA.

Téhéran poursuit et poursuivra une "politique logique", concernant ses "activités nucléaires pacifiques", a-t-il indiqué.

L'Iran continuera son "programme nucléaire pacifique" même si une nouvelle sanction est adoptée contre le pays, a affirmé M. Boroujerdi, et d'ajouter : l'Iran "n'abandonnera jamais ses droits absolus à cet égard".

Le département d'Etat américain a confirmé mercredi que six puissances mondiales (Allemagne, Chine, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne et Russie) examinent de nouvelles sanctions contre l'Iran pour son programme nucléaire controversé, sans parvenir à aucun consensus.

Cette annonce intervient un jour après que le président américain, Barack Obama, eut exprimé l'espoir que de nouvelles sanctions contre l'Iran puissent passer en quelques semaines au lieu de mois.

Les Etats-Unis et leurs alliés mènent des efforts pour qu'une quatrième série de sanctions soit imposée par l'ONU à l'Iran, accusée de développer des armes atomiques sous le couvert de son programme nucléaire civil.

Téhéran a rejeté l'accusation en affirmant que son programme nucléaire ne vise qu'à des fins pacifiques.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine appelle à une coopération antiterroriste suite aux attentats en Russie
Chine : avertissements "ignorés" avant l'inondation d'une mine de charbon au Shanxi
L'Europe fait face à de multiples difficultés pour sortir de la crise
Google a–t-il vraiment quitté la Chine ?
Visite aux Etats-Unis de Nicolas Sarkozy : une occasion pour démontrer des relations de « proches alliés »
Les entreprises chinoises ont un long chemin à parcourir avant de pouvoir être internationalisées
La visite du Président Sarkozy aux Etats-Unis est considérée comme une bonne occasion de rétablir son image