100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 01.04.2010 08h34
Madagascar : la HAT condamne les actes de violence près du mémorial des combattants de 1947

La Haute Autorité de Transition (HAT) condamne les actes de violence lors de la journée de commémoration du 29 mars 1947, lundi près du mémorial des combattants de 1947 à Ambohijatovo, au centre ville d'Antananarivo, capitale malgache.

Lors de l'événement, des partisans des trois mouvances des anciens présidents malgaches Marc Ravalomanana, Didier Ratsiraka et Zafy Albert ont hissé des banderoles indiquant l'opposition de ces partisans à la répression militaire TGV (parti d'Andry Rajoelina) et exigeant un gouvernement de transition consensuelle et inclusive. Des jets de pierres et de bouteilles sales ont été faits pour prouver leur mécontentement.

Suite à ces incidents, Le président malgache de la HAT, Andry Rajoelina, "condamne avec véhémence les actes de violence et de destruction des gerbes déposées en hommage à tous les Malgaches compatriotes qui avaient sacrifié leurs vies lors du soulèvement pour la liberté et l'indépendance de Madagascar en 1947".

Selon la HAT, "ces actes iniques témoignent du non respect des valeurs du patriotisme auxquelles les Malgaches croient profondément, et pour lesquelles nos aînés avaient pourtant perdu leurs sangs. Ils ne sauraient nullement être tolérés, d'autant plus qu'ils constituent des sacrilèges à l'endroit d'un symbole par excellence du patriotisme qui est la stèle du 29 mars 1947 érigée à Ambohijatovo".

M. Rajoelina a souligné qu'il a toujours respecté la liberté d'expression et d'opinion de tous les citoyens malgaches, et a toujours laissé manifester les opposants au régime actuel de la transition à Madagascar, du moment qu'ils n'empiètent pas sur la liberté d'autrui et ne portent pas atteinte à des principes sacrés tels que le patriotisme et le respect des aînés.

Le président de la HAT recommande ainsi aux différentes autorités étatiques concernées de prendre des mesures sévères et fermes afin de sanctionner tous les responsables de ces actes constituant ni plus ni moins une haute trahison envers la nation.

Sur ces recommandations, le Premier ministre de transition, Camille Vital, a indiqué qu'une enquête sera ouverte sur cette affaire afin de montrer que le maintien de l'ordre et de la sécurité sur tout le territoire malgache prime pour la HAT. "Tous ceux qui ont participé à ces manœuvres de déstabilisation seront sévèrement punis car Madagascar est un Etat de droit", a fait connaître M. Vital.

Le colonel Richard Ravalomanana, commandant de la circonscription de la gendarmerie inter-régionale d'Antananarivo, a réagi face à cet ordre que les forces de l'ordre vont utiliser les images prises lors de ce lundi du 29 mars pour entamer leur enquête et arrêter ceux qui étaient à l'origine de ce trouble, que ce soit du côté des trois mouvances conduites par les anciens présidents que ceux venant de la Mouvance Rajoelina.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Beijing : lancement du Programme sino-africain d'échanges et d'études conjointes
Le constructeur chinois Geely rachète le Suédois Volvo
Les entreprises chinoises ont un long chemin à parcourir avant de pouvoir être internationalisées
La visite du Président Sarkozy aux Etats-Unis est considérée comme une bonne occasion de rétablir son image
Faire preuve de bon sens en discutant des problèmes concernant la Chine
A qui va profiter le départ de Google ?
Pourquoi une telle grande différence entre les données statistiques commerciales établies par la Chine et par les Etats-Unis ?