100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 29.03.2010 09h41
L'implication de la RPDC dans le naufrage d'un navire sud-coréen apparaît peu probable (Yonhap)

Il apparaît peu probable que la République populaire démocratique de Corée (RPDC) soit impliquée dans le naufrage d'un navire de la marine sud-coréenne, a rapporté samedi l'agence de presse sud-coréenne Yonhap en citant plusieurs responsables du bureau présidentiel.

"C'est difficile à confirmer pour le moment, mais il apparaît peu probable que le Nord (RPDC, ndlr) soit impliquée", a confié à Yonhap un haut responsable sous le couvert de l'anonymat.

Lors d'une conférence de presse tenue à l'issue de la deuxième réunion d'urgence convoquée par le président Lee Myung-bak avec les responsables de sécurité tôt samedi, le porte-parole du bureau présidentiel Kim Eun-hye a indiqué que Pyongyang n'a pas fait de "gestes inhabituels" jusqu'à présent.

Il était rapporté que la RPDC pourrait "être responsable de cet incident" qui a eu lieu vendredi soir près de la frontière disputée entre les deux pays sur la mer occidentale.

Le navire de guerre de 1.200 tonnes, avec 104 membres d'équipage à bord, a sombré suite à une explosion dans son arrière. La cause exacte de l'explosion qui a entraîné le naufrage du navire n'a pas encore été confirmée.

Le président a exigé samedi une investigation "rapide et approfondie" et appelé à sauver les personnes portées disparues par tous les moyens possibles. Le chef d'Etat a également ordonné à informer les pays engagés dans les pourparlers à six des informations exactes sur l'incident et demandé aux agences gouvernementales de prendre des mesures pour rassuer le public.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Li Keqiang rencontre Tony Blair
Chine : Barack Obama souligne l'importance des relations sino-américaines
A qui va profiter le départ de Google ?
Pourquoi une telle grande différence entre les données statistiques commerciales établies par la Chine et par les Etats-Unis ?
La Chine n'a nul besoin d'un Google politisé
Les Etats-Unis : Le plus grand manipulateur de taux de change dans le monde
Réévaluation du Renminbi : Les Etats-Unis pensent faire coup triple