100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 29.03.2010 08h19
Un haut conseiller politique chinois avance quatre points sur le renforcement des relations sino-namibiennes

Le président du Comité national de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CCPPC, le plus haut organe consultatif en Chine), Jia Qinglin, en visite en Namibie, a avancé vendredi des propositions en quatre points visant à améliorer les relations sino-namibiennes.

M. Jia a mis l'accent sur la nécessité pour les deux pays de consolider l'amitié traditionnelle pour approfondir la confiance politique mutuelle, et de renforcer la coopération économique et commerciale pour parvenir à des résultats mutuellement bénéfiques et gagnant-gagnant.

La Chine et la Namibie doivent également multiplier les échanges entre les peuples et culturels afin de développer leur amitié durable, et renforcer la coordination et la coopération pour accroître les intérêts communs des deux pays et de tous les pays en développement, a-t-il indiqué.

M. Jia a tenu ces propos lors d'une réception marquant le 20e anniversaire des relations diplomatiques sino-namibiennes, qui s'est déroulée en présence du président fondateur de la Namibie, Sam Nujoma, ainsi que de quelque 400 représentants.

"Je voudrais tout d'abord féliciter la Namibie pour le 20e anniversaire de son indépendance", a déclaré M. Jia.

La Namibie, qui a obtenu son indépendance le 21 mars 1990, a établi ses relations diplomatiques avec la Chine le lendemain.

M. Jia a passé en revue les relations bilatérales durant ces deux dernières décennies, affirmant que les deux pays avaient mené une vaste coopération mutuellement bénéfique.

"Les relations politiques entre les deux pays sont de plus en plus étroites, ce qui se traduit par la multiplication des échanges de visites de haut niveau et l'extension du soutien mutuel sur les questions concernant les intérêts essentiels de part et d'autre", a affirmé M. Jia.

Sur le plan économique, les deux pays, qui jouissent d'une complémentarité dans les domaines de l'agriculture, de la pêche, des mines et des infrastructures, ont vu leur coopération connaître une expansion continue.

M. Jia a estimé qu'un développement sain des relations bilatérales exige des deux parties la consolidation de leur amitié traditionnelle sur la base du respect mutuel de la souveraineté, des conditions sociales, et des volontés et choix du peuple.

Le consensus conclu entre les deux pays lors de la visite du président chinois Hu Jintao en 2007 à Windhoek a tracé une voie claire pour le développement à long terme des relations bilatérales, a fait remarquer M. Jia.

Pour sa part, M. Nujoma, qui a assumé la présidence namibienne de 1990 à 2005, a déclaré que son pays avait toujours de l'estime à l'égard des aides généreuses accordées par la Chine au cours de sa lutte pour l'indépendance nationale et le développement du pays.

"Les relations sino-namibiennes sont caractérisées par une amitié et une solidarité solides, qui ont été forgées durant les années difficiles de notre lutte pour la liberté et l'indépendance", a rappelé l'ancien chef d'Etat, âgé de 81 ans.

"Depuis 1990 jusqu'à maintenant, la Chine reste un partenaire indéfectible dans nos efforts pour promouvoir le développement socio-économique", a affirmé M. Nujoma, promettant que son pays continuerait à oeuvrer pour l'amitié sino-namibienne et à s'en tenir fermement à la politique d'une Chine.

Il a appelé les deux pays à conjuguer leurs efforts pour faire valoir le Forum de coopération sino-africaine, afin de promouvoir le développement global des relations bilatérales et des relations sino-africaines, et apporter de nouvelles contributions au renforcement de la coopération Sud-Sud et à la sauvegarde des intérêts communs des pays en développement.

La Namibie est la deuxième étape de la tournée africaine de dix jours de M. Jia, qui l'a déjà conduit au Cameroun et l'emmènera également en Afrique du Sud.

[1] [2]

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Nouvelles règles de détermination des peines pour les infractions en matière de cyberattaques
Rencontre à Beijing entre les PM Wen Jiabao et David Cameron
Ce que cherche à obtenir Nicolas Sarkozy en France et dans le monde
Le sourire de Barack Obama à l'Inde est-il juste de pure forme ?
La Chine doit garder la tête froide au sujet de sa 3ème place au FMI
La Chine et la réalité : choses vues et entendues par un journaliste chinois en Europe
Le partenariat stratégique global sino-français entre dans une nouvelle phase (PAPIER GENERAL)