100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 18.03.2010 08h30
La reconstruction en Haïti nécessite plus de 11 milliards de dollars

Il faudrait plus de 11 milliards de dollars pour la reconstruction et le développement en Haïti, ravagé par un récent tremblement de terre, selon un rapport officiel présenté mardi à Saint Domingue à une réunion préparatoire de la conférence des donateurs prévue fin mars à New York.

Selon le rapport, le gouvernement haïtien a besoin d'environ 11,5 milliards de dollars afin de venir en aide aux habitants et d'une somme supplémentaire de 200 millions de dollars pour financer le budget national et payer les salaires des fonctionnaires.

Les pertes économiques dans le tremblement de terre de magnitude 7,3 sur l'échelle de Richter le 12 janvier en Haïti sont estimées à 7,754 milliards de dollars. 222.570 personnes ont été tuées dans le désastre, et 310.928 ont été blessées. 71% des habitants sont tombés dans la pauvreté extrême, selon le rapport.

Le rapport présenté par le gouvernement haïtien a été établi en collaboration avec l'ONU, la Commission économique pour l'Amérique latine et les Caraïbes, la Banque inter-américaine de développement, la Banque mondiale, et l'Union européenne.

La réunion de trois jours à la capitale de la République dominicaine vise à évaluer les pertes économiques dans le tremblement de terre en Haïti et définir des objectifs clairs pour la reconstruction du pays. Les délégués de 28 pays, et des organisations internationales ont participé à la rencontre pour préparer la conférence de donateurs prévue le 31 mars à New York.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Wen Jiabao rencontre le ministre britannique des Affaires étrangères
La Chine et le Royaume-Uni vont renforcer leur dialogue stratégique
« Arrogance » des Chinois ou bien « présomption » de certains Occidentaux ?
Obama «joue avec le feu» en incitant une réévaluation du yuan
La culture d'Amflora fait beaucoup de tapage en Europe
L'UE hausse le ton face au protectionnisme américain
La Chine doit-elle déplacer ailleurs le « Made in China » ?