100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 11.03.2010 08h31
La directrice de l'UNESCO en Haïti pour exprimer sa solidarité

La directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, se trouvait mercredi à Port-au- Prince pour une visite de 48 heures en Haïti pour exprimer sa solidarité après le séisme du 12 janvier, indique l'UNESCO.

"Je suis là pour voir personnellement la situation en Haïti et pour voir comment l'UNESCO peut accompagner le gouvernement d'Haï ti dans ces moments si importants pour le peuple haïtien", a dit Mme Bokova.

Mercredi, elle a rencontré le Premier ministre, Jean-Max Bellerive, le ministre de l'Education, Joël Desrosiers Jean-Pierre, ainsi que des représentants d'organisations non gouvernementales.

L'UNESCO s'engage à travailler d'arrache-pied en faveur du patrimoine culturel haïtien, en grande partie détruit par le sé isme du 12 janvier dernier et menacé actuellement par des actes de vandalisme, le pillage et le commerce illicite des oeuvres d'art, a affirmé Mme Bokova.

Elle a aussi a indiqué que l'UNESCO était prête à aider Haïti à refonder le système éducatif à court terme en appuyant les mesures d'urgence, affirmant que l'objectif est d'augmenter le taux de scolarisation dans le pays et d'éviter la fuite des cerveaux.

La Directrice générale de l'UNESCO devait également se rendre à Jacmel (sud-est), en compagnie de la Gouverneure générale du Canada, Michaëlle Jean, d'origine haïtienne. Le tremblement de terre du 12 janvier a causé des dommages très graves à cette ville fondée à la fin du XVIIe siècle et dont de nombreux bâtiments historiques se sont effondrés.

Jacmel figure sur la liste indicative des lieux en Haïti susceptibles d'être retenus pour la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Par ailleurs, l'UNESCO a annoncé l'organisation, le 24 mars à Paris et en présence du Premier ministre haïtien, d'un forum ré unissant des intellectuels, artistes, responsables politiques, experts haïtiens pour définir les besoins à moyen et long terme de la société haïtienne et tenter de dégager des pistes afin de la reconstruire de façon durable.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine construit une banque d'enregistrement sur les langues
Nigeria : 500 morts dans les dernières violences intercommunautaires
Pourquoi l'Occident force-t-il la réévaluation du renminbi ?
Cessez de regarder la Chine avec des oeillères !
France : Il est encore difficile à la femme de jouir des droits égaux à ceux de l'homme
La Commission européenne lance la « Stratégie Europe 2020 »
Explication du « miracle chinois » du point de vue économique