100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 10.03.2010 08h37
Les marchés émergents face à des défis, selon la LSE (SYNTHESE)

Les marchés émergents sont confrontés à des défis strcturels pendant les deux à trois prochaines années bien que la situation là-bas soit assez optimiste, a indiqué Howard Davies, directeur de la London School of Economics and Political Science (LSE).

M. Davies, également ancien gouverneur adjoint de la Bank of England, a fait cette remarque récemment au Forum sur les marchés émergents organisé par la LSE.

C'était une période morose synchronisée et aucun pays ne pouvait éviter une chute entre 2007 et 2008, a-t-il poursuivi, mais les marchés émergents en étaient sortis plus forts et plus tôt que les pays développés.

"Nous avons tous été dérpimés en pensant que nous avons vécu une nouvelle décennie perdue dans l'Occident", a-t-il affirmé.

Les marchés émergents seront affectés par un lent redressement de l'Occident.

Les marchés émergents seront sans doute affectés par un lent redressement des Etats-Unis et de l'Europe occidentale, estime Davies.

Les pays développés devront réaligner leurs positions fiscales sous la pression d'énormes dettes. Pour cette raison, le taux d'épargne aux Etats-Unis et en Europe est en hausse, ce qui pourrait entraîner une croissance peu rapide.

Selon M. Davies, la baisse du commerce en Occident aura un impact sur les marchés émergent, mais elle est toutefois compensée par "forte hausse du commerce interrégional, notamment en Asie".

Nombreux sont ceux qui estiment que beaucoup de pays asiatiques avaient une base relativement solide avant la récession.

"Ces pays avaient tiré les leçons de la crise financière asiatique de la fin des années 1990 à propos des risques que vous courez si votre croissance est rapide mais avec une position fiscale instable et des banques sous-capitalisés. Ils ont beaucoup fait pour soutenir la demande intérieure", a-t-il fait remarquer.

"Evidemment, la crise a accéléré le déplacement vers l'Est", a indiqué M. Davies.

Les défis à court et moyen terme de la Chine

Si les activités économiques du monde sont conduites par la Chine, ce pays affronte aussi des défis à court et moyen terme, a souligné le directeur de la London School of Economics.

Pour la Chine le défi à court terme est d'arrêter les mesures d'impulsion économique. A moyen terme, c'est de relancer la dynamique de croissance de l'économie du pays et celle de ses voisins.

Pour M. Davies, il est important pour la Chine de tirer la leçon de cette crise et de réfléchir sur les moyens par lesquels le pays peut diversifier les sources de croissance de la demande.

Il estime que la Chine a besoin davantage de réformes dans le secteur financier. Pour le moment, la Chine est excessivement dépendante des crédits de banques, a-t-il fait remarquer.

"C'est un modèle de croissance très concentré sur les banques et les exportations. Je pense que cela doit changer", a-t-il ajouté.

Pessimiste sur la Russie et optimiste sur le Brésil, le Moyen- Orient et l'Afrique

M. Davie se montre peu optimiste sur la Russie. Pour lui, la Russie demeure une économie basée sur le pétrole.

Les Russes n'ont pas réussi ni à restructurer ni à diversifier leur économie.

Il est pourtant optimiste à propos du Brésil, du Moyen-Orientet de l'Afrique. Au Moyen-Orient, a-t-il dit, l'économie n'est pas seulement dépendant de prix élevés des articles, mais également des afflux des capitaux.

Quant à l'Afrique subsaharienne, les perspectives de croissance sont "réellement bonnes". "Il y a un intérêt croissant pour investir en Afrique", a-t-il souligné.

Il est prévu que la croissance de l'Afrique subsaharienne atteindrait 4% cette année et 5,5% l'année prochaine.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Nigeria : 500 morts dans les dernières violences intercommunautaires
Wen Jiabao appelle à redoubler d'efforts pour réduire la pauvreté
Pourquoi l'Occident force-t-il la réévaluation du renminbi ?
Cessez de regarder la Chine avec des oeillères !
France : Il est encore difficile à la femme de jouir des droits égaux à ceux de l'homme
La Commission européenne lance la « Stratégie Europe 2020 »
Explication du « miracle chinois » du point de vue économique