100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 09.03.2010 08h17
« Nous sommes prêts à combattre Israël » : président libanais

Le président libanais Michel Sleimane a déclaré lundi que le Liban était prêt à se défendre en cas de guerre avec Israël.

Le rôle de la résistance intervient « après l'occupation ou lorsque l'armée libanaise a manqué à sa tâche ou s'est retirée sous la pression », a déclaré M. Sleimane au quotidien pan-arabe Asharq al-Awsat dans une interview publiée lundi.

« On sait que lorsqu'un pays quel qu'il soit est victime d' une agression extérieure, les efforts humains, nationaux, diplomatiques, militaires et économiques s'unissent et tout le monde participe à sa manière », a-t-il ajouté.

Soulignant que les possibilités d'une guerre avec Israël étaient « réelles », M. Sleimane a mis en garde l'État hébreu que le Liban n'était plus un pays faible, et qu'en cas de guerre « nous sommes prêts à défendre notre pays et tous nos citoyens résisteront à l'ennemi pour soutenir l'armée ».

Ces propos de M. Sleimane surviennent au lendemain d'une session du dialogue national visant à élaborer une stratégie de défense nationale proposant une solution pour le problème des armes du groupe armé chiite Hezbollah.

Le Hezbollah, qui a affronté Israël au cours d'un conflit dévastateur en 2006, est la seule faction libanaise à avoir conservé un armement considérable, sous le prétexte de résister à Israël. Ses membres ont fait voeu de garder les armes aussi longtemps qu'Israël constituerait une menace pour la région.

Le premier round de dialogue national a eu lieu en septembre 2008, conformément à l'accord de Doha signé le 21 mai par les dirigeants rivaux libanais dans cette ville du Qatar pour mettre fin à une impasse politique de 18 mois qui avait conduit le pays au bord du conflit armé.

L'accord de Doha a été conclu après une semaine d' affrontements acharnés à Beyrouth entre les partisans du gouvernement et ceux de l'opposition menée par le Hezbollah.

La dernière session du dialogue national a eu lieu le 1er juin juste avant les élections législatives.

Source: xinhua

Commentaire
Le LIBAN vaincra en cas de conflit et les vrai terroriste perriront
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine construit une banque d'enregistrement sur les langues
Nigeria : 500 morts dans les dernières violences intercommunautaires
Pourquoi l'Occident force-t-il la réévaluation du renminbi ?
Cessez de regarder la Chine avec des oeillères !
France : Il est encore difficile à la femme de jouir des droits égaux à ceux de l'homme
La Commission européenne lance la « Stratégie Europe 2020 »
Explication du « miracle chinois » du point de vue économique