100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 04.03.2010 13h06
La Grèce annonce de nouvelles mesures d'austérité

Le gouvernement grec a annoncé mercredi son plan de mesures austères dont l'objectif est de désamorcer la crise gouvernementale.

« Les décisions prises aujourd'hui pendant la réunion du cabinet ce matin ont été dures, mais nous avons choisi de les mettre en place avant que les circonstances ne nous les imposent », a déclaré le porte-parole du gouvernement, Giorgos Petalotis, à l' annonce de ces mesures.

Parmi ces nouvelles mesures d'austérité, dont le but est d' épargner 6,5 milliards de dollars américains, il y a une baisse de 30 % des primes de vacances des fonctionnaires.

Le carburant, les cigarettes, la taxe sur la valeur ajoutée se verront imposer une augmentation des taxes de 2 points de pourcentage, qui passeront de 19 % à 21 %.

Le gouvernement a également décidé d'imposer une taxe spéciale aux biens de luxe comme les véhicules de plus de 35000 euros ( 47800 dollars). Ces mesures comprennent également une taxe urgente d'1 % des revenus des Grecs qui ont gagné plus de 100000 euros ( 136600 dollars) en 2009 et une taxe de 45 % sur les revenus au- dessus de 100000 euros qui seront déclarés en 2010.

Le nouveau plan a été établi lors d'une longue réunion de cabinet plus tôt dans la journée.

Aux journalistes, après avoir informé le président Karolos Papoulias de la décision adoptée à la réunion du cabinet, le Premier ministre George Papanderou a déclaré que des décisions dures ont été prises à un moment difficile pour le pays et que les Grecs attendent « la solidarité européenne ».

« Ce sont des temps difficiles, mais ce que nous avons décidé est nécessaire. Nous avons pris des décisions dures dans des circonstances difficiles », a souligné M. Papandreou. « Nous montrons actuellement que la Grèce et les Grecs peuvent prendre des décisions de manière responsable ».

« Nous attendons à juste titre la solidarité européenne, et c' est là l'autre côté de cet accord », a expliqué M. Papandreou, faisant référence à sa demande de soutien aux pays de l'Union européenne.

« C'est l'étape nécessaire pour nous pour entreprendre des changements majeurs », a-t-il expliqué.

Le président Karolos Papoulias a ajouté que les Grecs rendront la pareille « quand ils seront convaincus que ces mesures sont correctes et justes et que ceux qui ont plus doivent contribuer plus ».

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine insiste pour une solution diplomatique à la question nucléaire iranienne
Le Président de Toyota présente ses excuses aux consommateurs chinois
Revirement des relations franco-russes qui ont dépassé la « période de gel »
Le « soulence » va-t-il enfin disparaitre des sessions annuelles ?
Le projet de reprise de Hummer était voué à l'échec selon les analystes
Les rappels de véhicules Toyota nous poussent à l'introspection
Il faut faire preuve de sincérité et de bonne foi pour pouvoir réaliser la coopération internationale en matière de la sécurité de l'Internet