100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 24.02.2010 08h43
La BAD approuve la stratégie pour le secteur agricole

Le Conseil d'administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé à Tunis la stratégie du secteur agricole de l'institution pour la période 2010-2014.

Selon un communiqué de la BAD rendu public mardi, cette stratégie vise à positionner l'institution pour lui permettre de contribuer, plus efficacement et à une plus grande échelle, au développement de la productivité agricole, à la sécurité alimentaire et à la réduction de la pauvreté en Afrique, tout en favorisant la préservation des ressources naturelles.

La stratégie, a ajouté le communiqué, se concentre sur les infrastructures agricoles et la gestion des ressources naturelles renouvelables, deux piliers qui se renforcent mutuellement et où le Groupe de la Banque a fait preuve d'une compétence et d'un avantage comparatif considérables.

Elle est conçue de telle sorte que les interventions du Groupe de la Banque restent ciblées, sélectives et novatrices pour renforcer leur pertinence, leur efficacité et leur durabilité dans le secteur agricole.

Selon les estimations, l'agriculture fournit des emplois à temps plein à 70% des 900 millions de personnes qui vivent sur le continent africain, et que bon nombre de ménages tirent leurs revenus de l'agriculture.

Quelque 200 millions d'Africains sont confrontés à l'insécurité alimentaire, tandis que la croissance économique en Afrique sub- saharienne a été en moyenne aux alentours de 3% au cours des 25 dernières années.

Au cours des deux dernières décennies, le PIB agricole par agriculteur et par an a enregistré une croissance inférieure à 1% en Afrique,contre 2% en Asie et près de 3% en Amérique latine.

La majeure partie de la croissance est liée à l'augmentation des surfaces cultivées plutôt qu'à des gains de productivité.

Au rythme actuel et sauf accroissement des investissements dans les moteurs du développement agricole, on estime que l'Afrique pourra nourrir moins de la moitié de sa population d'ici 2015.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : examen du « Rapport d'activités du gouvernement »
La Chine appelle les Etats-Unis à sauvegarder les relations bilatérales après la rencontre Obama-dalaï lama
Fin d'un déficit qui a duré une dizaine d'années
2010: une année de danse avec le tigre
Tibet : Mieux vaut constater les faits que parler
Quelle définition doit-on donner au terme « touriste chinois » ?
« La Chine en Afrique : les difficultés du système mondial »