100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 23.02.2010 16h31
Le Pakistan arrête près de 200 talibans tentant de fuir l' Afghanistan

Le Pakistan a arrêté près de 200 militants talibans fuyant le champ de bataille dans le sud de l'Afghanistan, où une offensive militaire de l'OTAN a été lancée contre les insurgés.

Le gouvernement pakistanais a indiqué qu'il remettra les talibans arrêtés aux forces de l'OTAN, s'il s'avère que ces militants sont entrés au Pakistan en passant par l'Afghanistan, a rapporté lundi l'agence de presse officielle APP.

Le Pakistan a augmenté le nombre de postes militaires le long de la frontière afghane dans la province du Baloutchistan pour surveiller les talibans qui tentent de s'infiltrer dans le pays suite à l'offensive militaire de l'OTAN à Marja, dans le sud de l' Afghanistan.

Le média a indiqué qu'au moins 26 nouveaux postes militaires ont été mis en place, ce qui a fait passer le nombre de postes militaires à 286.

Les autorités pakistanaises ont indiqué que la frontière pakistano-afghane a été fermée et que les patrouilles ont augmenté. Les autorités ont précisé que le Pakistan s'est engagé à assister les forces de l'OTAN dans leur offensive dans le sud de l' Afghanistan.

Par ailleurs, la police du nord-ouest du Pakistan a arrêté Mulvi Kabir, un des dix dirigeants talibans les plus recherchés et ancien gouverneur taliban de la province afghane de Nangahar.

L'arrestation de Mulvi Kabir a pu se faire grâce aux informations obtenues du mullah Baradar, commandant en second des talibans, dont l'arrestation a été annoncée le 18 février suite à une opération conjointe américano-pakistanaise, ont rapporté les médias.

L'arrestation du mullah Abdul Ghani Baradar et de plusieurs autres hauts dirigeants sur le sol pakistanais prouve l'engagement du Pakistan dans la guerre contre le terrorisme et sa volonté de jouer un rôle majeur dans les négociations avec le leadership taliban. L'arrestation a eu lieu suite à l'annonce de la nouvelle stratégie américaine visant à négocier avec des leaders talibans pour mettre fin à la guerre qui dure depuis huit ans.

Les forces pakistanaises et de l'OTAN ont accepté de partager les informations en leur possession. Pendant une réunion avec le chef d'état-major, le général Ashfaq Pervez Kayani, le commandant de la Force internationale d'assistance à la sécurité (ISAF), le général McCrystal, a assuré que les forces de l'OTAN et des Etats- Unis apporteront leur collaboration sur les renseignements aux forces pakistanaises sur l'infiltration des talibans au Pakistan.

En 2009, les forces de l'OTAN dirigées par les Etats-Unis avaient retiré des postes de sécurité du côté afghan de la frontière pakistano-afghane juste avant l'offensive de l'armée pakistanaise nommée "Opération Rah-e-Nijaat" contre les talibans dans la région tribale pakistanaise du Waziristan Sud, bordant l' Afghanistan.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine appelle les Etats-Unis à sauvegarder les relations bilatérales après la rencontre Obama-dalaï lama
Mise en service du BRT (Bus Rapid Transit) expérimental à Guangzhou
Fin d'un déficit qui a duré une dizaine d'années
2010: une année de danse avec le tigre
Tibet : Mieux vaut constater les faits que parler
Quelle définition doit-on donner au terme « touriste chinois » ?
« La Chine en Afrique : les difficultés du système mondial »