100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 23.02.2010 13h35
La France réitère son soutien pour la création de l'Etat palestinien

Le président français Nicolas Sarkozy a rencontré mardi le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas à l'Elysée, lui assurant du plein soutien de la France pour la création d'un Etat palestinien.

« Nous avons assuré le président de l'Autorité palestinienne de notre soutien complet et total (...) Le point d'arrivée, c'est un Etat palestinien dans les frontières de 1967, avec un échange de territoire comme ça a toujours été dit », a souligné le président français.

M. Abbas est arrivé dimanche à Paris pour y effectuer une visite de deux jours, durant laquelle il s'est également entretenu avec le ministre français des Affaires étrangères Bernard Kouchner et le Premier ministre François Fillon, qui ont tous exprimé leur soutien pour l'établissement de l'Etat palestinien.

Dans une tribune publiée lundi par le journal Le Monde, le chef de la diplomatie française Bernard Kouchner, et son homologue espagnol Miguel Angel Moratinos, dont le pays assume actuellement la présidence tournante de l'Union européenne, ont indiqué ; « Nous devons proposer, au-delà des discussions de proximité ( initiées par les Etats-Unis) aujourd'hui nécessaires mais insuffisantes, un calendrier de négociations limité, sur l' ensemble des questions du statut final (sécurité, frontière, eau, réfugiés, Jérusalem ) et un mécanisme d'encadrement sérieux ». Parallèlement, ils entendent accueillir une conférence de la paix en vue de relancer les négociations palestino-israéliennes et d' encourager la reprise des contact pour la paix définitive entre la Syrie, le Liban et Israël.

M. Kouchner, dans une interview à titre personnel accordée au Journal du Dimanche parue samedi dernier, a même suggéré qu'«on peut envisager la proclamation rapide d'un Etat palestinien et sa reconnaissance immédiate par la communauté internationale, avant même la négociation sur les frontières ».

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine appelle les Etats-Unis à sauvegarder les relations bilatérales après la rencontre Obama-dalaï lama
Mise en service du BRT (Bus Rapid Transit) expérimental à Guangzhou
Fin d'un déficit qui a duré une dizaine d'années
2010: une année de danse avec le tigre
Tibet : Mieux vaut constater les faits que parler
Quelle définition doit-on donner au terme « touriste chinois » ?
« La Chine en Afrique : les difficultés du système mondial »