100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 22.02.2010 08h57
Le président afghan réitère sa proposition de négociation avec les talibans

Le président afghan Hamid Karzai a réitéré samedi sa proposition de négociation avec les talibans et les activistes qui y sont liés.

"J'appelle encore une fois les talibans et les autres mouvements d'opposition à abandonner l'activisme, à regagner leurs foyers et à jouer leur rôle dans le processus de reconstruction de l'Afghanistan", a annoncé le président dans un discours prononcé devant le Parlement.

Les conflits et l'instabilité durable n'apportent que destruction, pauvreté et souffrance au peuple, a-t-il précisé.

Le président afghan a néanmoins indiqué que cette proposition de négociations s'adresse aux talibans mais pas aux groupes liés à Al-Qaïda ou aux autres groupes terroristes.

M. Karzai a tenu ces propos alors qu'une vaste opération contre les talibans est menée depuis samedi par 15.000 soldats de l'armée afghane et des forces internationales, dont 5.000 marines américains.

Il a promis que les forces de sécurité afghanes seront à terme capables de diriger complètement les opérations antiterroristes en Afghanistan.

Actuellement, la force internationale forte de 113.000 hommes dirigée par l'OTAN joue un rôle central dans la guerre contre les talibans, Al-Qaïda et d'autres groupes activistes en Afghanistan.

Le président afghan s'est engagé à lutter contre la corruption, à créer des emplois et à relancer l'économie dans les cinq années à venir.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine appelle les Etats-Unis à sauvegarder les relations bilatérales après la rencontre Obama-dalaï lama
Mise en service du BRT (Bus Rapid Transit) expérimental à Guangzhou
Quelle définition doit-on donner au terme « touriste chinois » ?
« La Chine en Afrique : les difficultés du système mondial »
Passer la Fête du Printemps en tenant compte de l'écologie et de la réduction du carbone
Obama envoie un message erroné
C'est une erreur que de traiter la Chine en ennemi