100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 16.02.2010 15h59
L'Iran devient une dictature militaire, prévient Clinton

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a prévenu lundi à Doha que l'Iran "progresse vers une dictature militaire", estimant que les principaux postes du pays sont "supplantés".

S'adressant aux étudiants de l'Université Carnegie-Mellon à Doha, du Qatar, Mme Clinton a indiqué que Washington est ouvert à des "discussions" avec l'Iran, mais que parallèlement, il ne restera pas les bras croisés face à la poursuite par Téhéran de son inquiétant programme nucléaire.

"Nous envisageons de tenter une union de la communauté internationale dans l'exercice de la pression sur l'Iran à travers des sanctions adoptées par les Nations unies qui viseront particulièrement ces entreprises contrôlées par les Gardiens de la révolution qui, pensons nous, supplantent réellement le gouvernement iranien", a-t-elle indiqué dans ses commentaires postés sur le site internet du département d'Etat.

"Nous considérons que le gouvernement iranien, le dirigeant suprême, le président et le parlement sont supplantés et que l'Iran progresse vers une dictature militaire. Voilà notre point de vue pour l'instant", a estimé Clinton.

Ce que tente de faire Washington est d'envoyer le message suivant à l'Iran: "nous serions toujours ouverts à des discussions, nous croyons encore qu'il y a une voie différente que l'Iran peut prendre", a-t-elle déclaré.

Toutefois, il faut que le monde soit uni dans l'envoi d'un message sans équivoque, à savoir: "nous ne resterons pas les bras croisés pendant que vous poursuivez un programme nucléaire susceptible d'être utilisé pour menacer vos voisins, et même au delà".

Clinton a également critiqué la réticence de Téhéran à coopérer avec la communauté internationale ainsi que les violations de ses obligations vis-à-vis du Traité de non-prolifération et des autres résolutions des Nations unies.

Elle s'est montrée également préoccupée par le traitement réservé à l'opposition dans le pays par le régime iranien.

"Nous sommes profondément préoccupés par la façon dont l'Iran traite sa propre population, et la façon dont il a exécuté les manifestants, emprisonné des centaines et des centaines de personnes dont le seul délit est de protester pacifiquement contre les résultats des élections", a-t-elle noté.

Mme Clinton est arrivée au Qatar dimanche dans le cadre de sa tournée dans les pays du golfe, notamment l'Arabie Saoudite, où elle devrait rencontrer le roi Abdullah bin Abdul-Aziz et le ministre des Affaires étrangères Saud al-Faisal.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Mise en service du BRT (Bus Rapid Transit) expérimental à Guangzhou
Le tirage du Quotidien du Peuple atteint plus de 2,4 millions d'exemplaires
Obama envoie un message erroné
C'est une erreur que de traiter la Chine en ennemi
Les règles de la charité en Chine passées au crible après la donation de Zhang Ziyi
La « puissance » et l' « intransigeance » de la Chine
Notre société a besoin de sens commun et de rationalité