100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 16.02.2010 09h49
Les opérations en cours contre les talibans, test pour la nouvelle stratégie afghane des Etats-Unis (analyse)

Quelque 15.000 soldats de l'OTAN et de l'armée gouvernementale afghane ont lancé vendredi dernier une massive opération militaire dans la province de Helmand, le foyer des talibans. Des analystes considèrent l'offensive comme un test crucial pour la nouvelle stratégie afghane des Etats-Unis.

Le président américain, Barack Obama, a présenté la nouvelle stratégie en 2009, mettant l'accent sur la reconstruction des autorités et des structures économiques dans les bastions talibans pour déraciner ce groupe, au lieu de seulement tuer des insurgés talibans.

La nouvelle stratégie a également appporté un plan de sortie visant à transférer les responsabilités de sécurité à l'armée et à la police nationales afghanes.

Ensuite, le premier test de la nouvelle stratégie sera un essai de faisabilité pour le régime de transition de sécurité.

Mark Sedwill, un important représentant civil de l'OTAN en Afghanistan, a déclaré que le transfert graduel des responsabilités de sécurité des armées étrangères aux forces afghanes débutera après la fin des actuelles opérations baptisées Mashtarak.

Des milliers de soldats et policiers afghans participent aux opérations en cours contre les talibans. Selon des analystes, durant les opérations les troupes étrangères mettent intentionnellement les soldats afghans dans les positions importantes, renforçant leur coordination, évaluant leurs capacités et les formant sur les champs de bataille.

D'autre part, les opérations testeront l'administration civile et les efforts de reconstruction du gouvernement afghan.

Les forces afghanes et de l'OTAN ont lancé de massives repressions à Helmand, mais n'ont pas réussi à réaliser l'objectif de déraciner les talibans. Les autorités ont reconnu que les succès militaires ne seront pas utiles sans la restauration d'un suivi sous la forte gouvernance et sans la reconstruction du système économique.

C'est seulement après que les gens auront repris une vie normale avec l'aide de revenus légaux stables, que les talibans perdront leurs recrues et refuges sûrs.

Cependant, le plan de reconstruction avec succès ne peut être mis en application qu'avec le soutien de la population.

Pour remporter le soutien public, les forces de l'OTAN et afghanes ont tenté d'éviter des pertes civiles et de causer des dégâts aux propriétés civiles durant les opérations. Cependant, les forces de coalition ont tué par erreur 12 villageois.

Finalement, la dernière répression est considérée comme un partie du projet de paix avec les talibans.

Le président afghan, Hamid Karzaï, a récemment lancé un processus de dialogue avec les talibans, exhortant les membres de ce groupe à abandonner la force et à couper les liens avec les groupes terroristes.

Des analystes locaux ont commenté que des carottes doivent être données après les coups de bâton, et que les actuelles offensives à Helmand devront constituer une compétition de détermination pour les deux côtés.

L'OTAN et les autorités afghanes souhaitent que quelque insurgés talibans se livrent et se rendent aux négociations sous la puissante pression militaire, mais le groupe a annoncé qu'il combattra jusqu'au bout.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Mise en service du BRT (Bus Rapid Transit) expérimental à Guangzhou
Le tirage du Quotidien du Peuple atteint plus de 2,4 millions d'exemplaires
Obama envoie un message erroné
C'est une erreur que de traiter la Chine en ennemi
Les règles de la charité en Chine passées au crible après la donation de Zhang Ziyi
La « puissance » et l' « intransigeance » de la Chine
Notre société a besoin de sens commun et de rationalité