100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 10.02.2010 13h21
Iran : des manifestants tentent d'attaquer l'ambassade italienne deTéhéran (officiel)

Le ministre italien des Affaires étrangères, Franco Frattini, a déclaré mardi lors d'une audience au Sénat qu'un groupe de la milice iranienne Basij a tenté d'attaquer l'ambassade italienne à Téhéran.

Participant à une audience du Sénat, M. Frattini a déclaré que l'assaut raté a été mené par une dizaine de personnes appartenant au groupe paramilitaire iranien Basij, selon l'agence de presse Agi.

Les Iraniens auraient jeté des pierres sur l'ambassade en scandant des slogans anti-italiens comme "Mort à l'Italie" et " Mort à (au Premier ministre italien) Berlusconi".

Cependant, les médias iraniens ont rapporté que seuls quelques étudiants avaient manifesté devant l'ambassade italienne et qu' aucun acte de violence ni de tentatives d'attaques n'avaient été observés.

L'incident a suivi la récente condamnation des médias officiels iraniens faite par M. Berlusconi, après le discours de ce dernier à la Knesset israélienne la semaine dernière.

Le dirigeant italien a promis d'inciter les Palestiniens à reprendre les négociations de paix avec Israël, et les médias iraniens l'ont accusé "d'être au service d'Israël".

Le Premier ministre italien, ainsi que sept ministres du cabinet, présents à Jérusalem pour la toute première réunion de cabinet conjointe israélo-italien, a exprimé l'espoir de voir naître une ère de coopération approfondie entre les deux pays.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : des brouillards attendus dimanche dans le nord et le centre du pays
Plus de « bol de fer » pour les fonctionnaires de Shenzhen
La « puissance » et l' « intransigeance » de la Chine
Notre société a besoin de sens commun et de rationalité
La portée du « modèle chinois » trop large
Pourquoi est-on toujours pousser par ses « besoins matériels » ?
En dépit de sa puissance économique montante, la Chine reste lucide