100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 27.01.2010 09h29
L'échec du processus de paix constitue une menace plus grave que le nucléaire iranien (ministre israélien de la Défense)

Le ministre israélien de la Défense Ehud Barak a indiqué mardi que l'échec de son pays à signer un accord de paix avec les Palestiniens constituait une plus grande menace à l'Etat juif qu'un Iran nucléaire.

"L'absence d'une solution au problème de la démarcation des frontières à l'intérieur de la Terre historique d'Israël --et non une bombe iranienne -- est la menace la plus serieuse à l'avenir d'Israël," a indiqué Barak au cours d'une conférence à Tel Aviv selon le quotidien Haaretz.

Le ministre de la Défense a vivement recommandé au président palestinien Mahmoud Abbas de revenir à la table de négociations.

Abbas a jusqu'ici refusé de reprendre les discussions de paix, suspendues depuis décembre 2008, tant qu'Israël ne gèle pas la colonisation en Cisjordanie et à Jérusalem-Est.

M. Barak a invité la communauté internationale à soutenir l'option des sanctions contre Téhéran.

"L'Iran ne s'engage dans le dialogue que pour se donner du temps," a déclaré le ministre de la Défense. "L'établissement d'un calendrier bref et clair pour l'imposition des sanctions sur l'Iran est vitale, et l'enrichissement de l'uranium sur le sol iranien ne peut pas être légitimé, puisque ceci confèrera une capacité militaire au nucléaire iranien."

Israël, qui considère un Iran nucléaire comme une menace à son existence, a accusé la République islamique de développer secrètement des armes nucléaires -- une accusation rejetée par Téhéran -- tout en refusant d'écarter la possibilité d'une attaque militaire contre les centrales nucléaires iraniennes.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Un vice-PM chinois appelle au renforcement des relations économiques avec la Suisse
La Chine a construit son plus grand surperpétrolier
Les récentes remarques venant des Etats-Unis nuisent aux relations sino-américaines
« La liberté sur internet » et la diplomatie « Smart power »
Secours à Haïti sinistré : la Chine la plus rapide, les Etats-Unis les plus fortes et la France la plus nombreuse
Les menaces de retrait de Google, une simple tactique commerciale
Les Chinois sont-ils des « fanatiques de travail » ?