100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 26.01.2010 08h16
Sleimane exclut le sabotage comme cause de l'accident de l'avion d'Ethiopian Airlines

Les autorités libanaises ont exclu le sabotage comme cause de l'accident d'un avion éthiopien avec au moins 90 personnes à bord, a déclaré lundi le président libanais, Michel Sleimane.

"Jusqu'à maintenant, nous avons exclu l'acte criminel", a indiqué M. Sleimane lors d'un point de presse, cité par les médias libanais.

L'avion transportant 82 passagers et huit membres d'équipage s'est abîmé en mer Méditerrannée, peu après son décollage lundi matin de l'aéroport de Beyrouth, a confirmé la compagnie aérienne, Ethopian Airlines.

Les mauvaises conditions météorologiques sont probablement la principale cause de l'accident, car l'avion volait alors qu'une tempête faisait rage, a indiqué Ghazi Aridi, le ministre des Travaux publics, à la chaîne de télévision locale.

Un comité a été fondé pour enquêter sur l'accident, a-t-il poursuivi, ajoutant que le comité va coopérer avec une équipe française afin de révéler les détails du drame.

D'après lui, les Forces armées libanaises, et un détachement spécial maritime de l'ONU servant au large des côtes libanaises, participent à l'opération de recherche et de secours.

Le Premier ministre libanais a ensuite déclaré lundi jour de deuil national pour les victimes de l'accident d'avion.

Ce Boeing 737-800 s'est abîmé en mer quelques minutes après avoir décollé de l'aéroport international Rafic Hariri à Beyrouth à 02H35 locales (00H35 GMT), a affirmé la compagnie aérienne.

Le vol ET409, à destination d'Addis-Abeba, transportait 51 Libanais, 24 Ethiopiens et des passagers d'autres nationalités, a confirmé un communiqué.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine a construit son plus grand surperpétrolier
Chine : Trois responsables du football chinois entendus par la police
« La liberté sur internet » et la diplomatie « Smart power »
Secours à Haïti sinistré : la Chine la plus rapide, les Etats-Unis les plus fortes et la France la plus nombreuse
Les menaces de retrait de Google, une simple tactique commerciale
Les Chinois sont-ils des « fanatiques de travail » ?
Moins de taxes et une croissance plus forte