100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 22.01.2010 10h56
Séisme en Haïti : l'ONU espère un avenir plus brillant pour le pays

Aors que les Nations Unies continuent à fournir des aides d'urgence aux Haïtiens, le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, et son émissaire, Bill Clinton, ont signalé une stratégie initiale pour commencer la reconstruction dans le pays ravagé par le séisme.

"Je considère la sortie de ce séisme comme un élément qui s'inscrit dans la stratégie plus large de développement du pays", a déclaré M. Clinton à la presse, à l'issue d'une réunion à huis-clos avec M. Ban.

Les Nations Unies, la Banque mondiale, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et la Commission européenne ont commencé à travailler sur une évaluation post-catastrophe, a indiqué M. Ban.

Le 25 janvier, John Holmes, secrétaire général adjoint aux Affaires humanitaures, et Helen Clark, Administratrice du PNUD, vont participer à une réunion sur la reconstruction d'Haïti à court et long terme à Montréal, au Canada.

"Nous allons devoir désormais passer de la phase de réponse d'urgence à la poursuite des secours et au rétablissement rapide, puis finalement à la phase de reconstruction de l'économie haïtienne", a poursuivi M. Ban.

M. Clinton a exprimé son soutien au programme des Nations Unies intitulé "Travail contre rémunération", dans le cadre duquel des Haïtiens seront employés pour aider, lors des premières phases de rétablissement, à enlever les gravats, réparer les lignes électriques, etc.

Séisme en Haïti

[1] [2]

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Entretien entre le président chinois Hu Jintao et son homologue autrichien Heinz Fischer
La Chine appelle à renforcer le dialogue sur le dossier nucléaire iranien
Les menaces de retrait de Google, une simple tactique commerciale
Les Chinois sont-ils des « fanatiques de travail » ?
Moins de taxes et une croissance plus forte
La Chine apporte encore plus d'opportunités au monde
La Taxe carbone critiquée en tant qu' « impérialisme écologique »