100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 22.01.2010 07h58
Le Kenya et Singapour s'engagent à renforcer leurs relations

Le Premier ministre kenyan, Raila Odinga, a conclu mercredi sa visite officielle à Singapour, s'engageant à une participation renforcée des experts singapouriens au développement économique et technique à Nairobi.

Dans l'accord technique signé lors de la visite, l'Entreprise singapourienne pour la Coopération (SCE) est chargée de conceptualiser et de gérer trois zones économiques spéciales à Mombasa, Kisumu et Lamu en vue de la réalisation de la vision 2030 du Kenya.

Le gouvernement kenyan a convenu d'engager la SCE dans la planification et la mise en oeuvre du système de logements publics abordables et durables, a déclaré un communiqué publié jeudi par le bureau du Premier ministre.

"Il est convenu que les deux pays vont collaborer dans le développement des ports, du gouvernement électronique, et du système du métro (en anglais MRT) dans les principales régions urbaines du Kenya", selon le communiqué.

Singapour et le Kenya se sont également mis en d'accord pour développer les liens aériens entre les deux pays en permettant aux compagnies aériennes Kenya Airways et Singapore Airlines d'opérer dans les deux pays.

Lors d'une visite de politesse à l'expérimenté ministre singapourien, Goh Chok Tong, M. Odinga a fait savoir que le Kenya s'inspirera des technologies de pointe de Singapour, notamment dans les services financiers, les technologies de l'information et de la communication, du développement de l'urbanisme et du logement, des transports et du commerce afin de développer sa propre économie.

Indiquant que Singapour et le Kenya étaient comparables dans les années 1960, le Premier ministre a constaté que la création de la richesse est le moyen de soutenir les efforts kenyans pour réaliser le statut d'un pays nouvellement industrialisé comme envisagé dans la vision 2030.

Une importante migration rurale-urbaine survenue peu après l'indépendance a sévèrement compromis les services publics dans les régions urbaines et a aggravé la crise du logement, a poursuivi M. Odinga.

Ce phénomène, a-t-il ajouté, est la cause de la croissance des quartiers pauvres dans les centres urbains kenyans, un problème difficile à éradiquer à cause du manque de ressources.

M. Goh a encouragé le Kenya à moderniser ses systèmes et à adopter des politiques praticables afin de promouvoir son développement économique.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Entretien entre le président chinois Hu Jintao et son homologue autrichien Heinz Fischer
La Chine appelle à renforcer le dialogue sur le dossier nucléaire iranien
Les menaces de retrait de Google, une simple tactique commerciale
Les Chinois sont-ils des « fanatiques de travail » ?
Moins de taxes et une croissance plus forte
La Chine apporte encore plus d'opportunités au monde
La Taxe carbone critiquée en tant qu' « impérialisme écologique »