100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 21.01.2010 09h28
Les positions américaine et russe jamais aussi proches sur la question du nucléaire iranien (diplomate)

Les positions de Washington et de Moscou sur la question du nucléaire iranien "n'ont jamais été aussi proches", a indiqué mercredi l'ambassadeur des Etats-Unis en Russie John Beyrle.

Beyrle a confié sur les antennes de la radio Ekho Moskvy que ni les Etats-Unis ni la Russie n'ont besoin d'une course aux armes nucléaires en Asie de l'Est et au Moyen-Orient.

Le traité de non-prolifération nucléaire reste en vigueur pendant que les deux parties harmonisent leurs positions, selon l'ambassadeur, qui a ajouté que sinon les situations actuelles pourraient être davantage en danger.

Washington a examiné la possibilité de passer du dialogue aux sanctions contre Téhéran, selon Beyrle.

Si l'Iran rejette le projet d'accord négocié par l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), à laquelle il n'a pas réagi jusqu'ici, alors il faudrait se préparer à quelque chose de plus serieux, a indiqué Beyrle.

Selon le projet d'accord de l'AIEA, l'essentiel de l'uranium faiblement enrichi actuellement en Iran devrait être acheminé par bateau vers la France et la Russie, où il sera transformé en barres de combustible d'une pureté de 20 %. L'uranium hautement enrichi sera ensuite renvoyé en Iran.

Toutefois, Téhéran a rejeté l'échéance du 31 décembre imposée par l'administration américaine pour accepter l'accord et a, au contraire, demandé à l'Occident d'accepter sa propre proposition d'un échange simultané à l'intérieur du pays.

Les six principales puissances mondiales impliquées dans les discussions, notamment les Etats-Unis, la Russie, la Grande- Bretagne, la France, la Chine et l'Allemagne, n'ont pas réussi à se mettre d'accord sur la question du nucléaire iranien au cours de leur rencontre samedi à New York.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine appelle à renforcer le dialogue sur le dossier nucléaire iranien
La Chine défend ses droits légitimes en mer de Chine orientale
Les menaces de retrait de Google, une simple tactique commerciale
Les Chinois sont-ils des « fanatiques de travail » ?
Moins de taxes et une croissance plus forte
La Chine apporte encore plus d'opportunités au monde
La Taxe carbone critiquée en tant qu' « impérialisme écologique »