100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 12.01.2010 16h55
L'immigration au centre de la tournée de Franco Frattini en Afrique (LEVEE DE RIDEAU)

Le ministre italien des Affaires étrangères, Franco Frattini, a entamé lundi une tournée en Afrique visant l'émergence de l'immigration au moment où des agitations raciales se sont intensifiées en Italie ces derniers jours.

Selon le journal local Il Tempo, M. Frattini a affirmé qu'il a l'intention de toucher la racine du problème de l'immigration qui a conduit à des affrontements à Rosarno, une ville du sud de la Calabre, entre autochtones et ouvriers migrants, dont la plupart sont originaires de l'Afrique sub-saharienne.

Quelque 53 personnes, dont 18 policiers, ont été blessées dans les agitations de trois jours. Ces affrontements ont mis en lumière le problème de l'immigration dans ce pays européen.

"L'Italie a toujours été un pays tolérant et hospitalier qui n'a pas un lourd héritage colonial, toutefois, grâce à notre amitié et notre partenariat avec les pays africains, nous devons réglementer ce phémonène d'immigration dans notre intérêt et protéger le bien-être et la sécurité de nos concitoyens et des Africains", a expliqué le chef de la diplomatie italienne.

M. Frattini a indiqué que son pays a appelé l'Union européenne (UE) à jouer un rôle plus incisif en Afrique.

Il a appelé à plusieurs reprises à une mesure de partage du fardeau dans la lutte contre l'immigration illégale, tout en soulignant que les pays méditerranéens ne peuvent pas supporter tous seuls la pression de l'immigration.

"L'Europe est plus exposée aux dangers de l'instabilité systémique en Afrique créée par les menaces telles que le terrorisme, le trafic illégal et le réchauffement mondial qui intensifieront le flux des migrants économiques vers notre continent", a précisé M. Frattini.

Le gouvernement italien dirigé par Silvio Berlusconi a attaché une grande importance à la lutte contre l'immigration clandestine. L'Italie a aidé la Libye à établir un contrôle de frontière plus strict, faisant partie d'un accord destiné à rapatrier les réfugiés arrêtés dans les eaux internationales.

Durant sa tournée en Afrique, M. Frattini doit "défendre les intérêts nationaux, promouvoir les opportunités permettant aux entreprises italiennes de lutter contre le terrorisme et la piraterie".

Il doit se rendre en Mauritanie, au Mali, en Ethiopie, au Kenya, en Ouganda, en Egypte et en Tunisie.

Lors de sa visite en Mauritanie, il pourrait déployer des efforts pour sauver deux otages italiens enlevés par un groupe local al-qaïdiste.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Excuses de Google aux écrivains chinois
Une nouvelle vague de froid arrive sur la Chine avec encore plus de chutes de neige dans les jours à venir
La Taxe carbone critiquée en tant qu' « impérialisme écologique »
Il est important pour les commerçants chinois en France d'observer la loi et de ne pas commettre d'infractions aux règlements
La France commence à envisager sérieusement la réalité chinoise
Le monde 2009 aux yeux des Chinois
La Chine de 2009 : être « incomprise » en tant que pays émergent