100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 11.01.2010 09h18
Un député iranien estime que l'échange du combustible nucléaire doit se faire en Iran

Un député influant iranien a indiqué dimanche que l'échange du combustible nucléaire pour le réacteur de recherches de l'Iran doit se dérouler sur le sol iranien, selon l'agence de presse officielle IRNA.

"La position de l'Iran selon laquelle l'échange du combustible (nucléaire) doit se dérouler sur le sol iranien ne changera pas," a indiqué à IRNA le président de la Commission de la politique étrangère et de la sécurité nationale du Parlement iranien, Alaeddin Boroujerdi.

Boroujerdi a rejetté les allégations soulevées par les médias et les officiels occidentaux selon lesquelles l'Iran est prêt à échanger l'uranium dans un pays tiers.

"L'Occident ferrait mieux de trouver une solution à l'impasse actuelle au lieu de crier haro en vain," a déclaré le parlementaire.

Téhéran a rejetté le dernier délai du 31 décembre fixé par les Etats-Unis pour que l'Iran accepte un accord sur l'échange de son uranium faiblement enrichi contre le combustible hautement enrichi hors du pays.

Selon les termes d'un accord mis au point sous les auspices de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA),l 'Iran fasse enrichir à 20% par la Russie et la France la plus grosse partie de son uranium faiblement enrichi.

L'uranium hautement enrichi serait renvoyé vers l'Iran et serait utilisé dans le réacteur de recherche de Téhéran pour la fabrication de radioisotopes médicaux, selon le projet d'accord.

"Le réacteur de Téhéran peut produire des médicaments pour 800. 000 personnes, il est recommandé aux parties engagées en négociations avec l'Iran pour la livraison de 20 % du combustible de cesser les tergiversations. Sinon, l'Iran lancera l'enrichissement à hauteur de 20 %," a prévenu Boroujerdi selon IRNA.

Washington et ses alliés accusent l'Iran de développer l'arme nucléaire sous le couvert de son programme nucléaire, ce que dément Téhéran, qui insiste sur la nature civile de son programme nucléaire.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Une nouvelle vague de froid arrive sur la Chine avec encore plus de chutes de neige dans les jours à venir
Chine : Le revenu touristique serait en hausse de 9% en 2009
La France commence à envisager sérieusement la réalité chinoise
Le monde 2009 aux yeux des Chinois
La Chine de 2009 : être « incomprise » en tant que pays émergent
La Chine et l'Europe : plus partenaires qu’adversaires
Montée rapide d'une conscience civique au sein de la societe chinoise