100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 31.12.2009 08h15
La CIA se défend sur son travail de renseignement dans l'attentat manqué de Noël

L'agence de renseignement américaine CIA (Central Intelligence Agency) s'est défendue mercredi au sujet de ses efforts de partage de renseignement mis en cause dans la gestion de l'attentat manqué perpétré par un Nigérian qui a tenté de faire exploser une bombe à bord d'un avion de ligne américain.

Paul Gimigliano, porte-parole de la CIA, a déclaré à la presse que son agence avait été informée en novembre dernier de la possibilité que ce Nigérian, Abdulmutallab, ait développé des idées radicales, lorsque son père s'est présenté à l'ambassade américaine au Nigeria pour demander de l'aide pour retrouver son fils. Après avoir reçu cette information, la CIA avait collaboré avec l'ambassade pour « veiller à ce qu'il figure dans la base de données du gouvernement sur les terroristes, avec une mention de ses possibles contacts extrémistes au Yémen », et à ce que les informations sur lui soient transmises au Centre national de lutte antiterroriste, chargé de compiler et de rassembler les informations fournies par les différentes agences américaines, a indiqué M. Gimigliano.

« Cette agence, comme d'autres de notre gouvernement, passe actuellement en revue toutes les données auxquelles elle a accès, et pas seulement celles que nous avions collectées, pour déterminer si l'on aurait pu faire davantage pour stopper Abdulmutallab », a-t-il ajouté.

Malgré l'existence de ces informations, le suspect est parvenu à obtenir un visa pour les États-Unis et à embarquer le 25 décembre à bord d'un vol de la Delta/Northwest Airlines en provenance d'Amsterdam aux Pays-Bas et à destination de Detroit dans le Michigan aux États-Unis, en portant un système explosif attaché sur lui.

Cet attentat raté a choqué les États-Unis, qui ont dépensé 40 milliards de dollars pour renforcer la sécurité du trafic aérien depuis les attentats du 11 septembre 2001, dans lesquels trois avions de ligne internationaux américains avaient été détournés.

Le président Barack Obama a ordonné une révision des procédures de contrôle de sécurité dans les aéroports et de la liste de surveillance du terrorisme, qui rassemble le nom des personnes soupçonnées de liens avec des groupes terroristes.

Il a également reconnu que cet incident, qui aurait pu être catastrophique, était dû à un ensemble de défaillances humaines et systémiques, qu'il a qualifié de « totalement inacceptables ».

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine continuera à lutter contre la pornographie sur Internet et sur téléphone portable
Quelle contribution le chemin de fer à grande vitesse peut-il apporter au développement de la Chine ?
La France « profondément blessée » après son échec cuisant aux EAU
« C'est maintenant ou jamais » : le marché immobilier en pleine effervescence
Volte-face difficile de la Chine au Sommet de Copenhague
La bulle immobilière est-elle prête à éclater en Chine ?
Relations sino-françaises 2009 : après la pluie, le beau temps