100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 22.12.2009 08h58
La France refuse d'échanger la lectrice française détenue à Téhéran contre un prisonnier iranien

La France refuse d'échanger Clotilde Reiss, lectrice française détenue en Iran en raison de sa participation au mouvement de protestation post-électorale, contre un Iranien emprisionné en France, a annoncé lundi Bernard Kouchner, ministre français des Affaires étrangères.

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a proposé vendredi dernier de "faire échanger Clotide Ress contre Ali Vakili Rad, c' est à dire l'assassin de Chapour Bakhtiar (l'ancien Premier ministre iranien)", ce qui a été rejeté par la France, a indiqué lundi M. Kouchner au European american press club à Paris, cité par l'AFP.

Ali Vakili Rad a été condamné en 1994 en France à la réclusion criminelle à perpétuité, pour l'assassinat de l'ancien Premier ministre iranien Chapour Bakhtiar.

Reiss, lectrice de français de 24 ans à l'Université d'Ispahan, a été arrêtée en juillet dernier par les autorités iraniennes pour avoir participé à des manifestations post-électorales en Iran et fourni des informations à l'ambassade de France.

Libérée à la mi-août, la jeune Française reste toujours dans l'ambassade de France à Téhéran, en attendant son jugement, dont la dernière audience se tiendra mercredi en Iran, selon M. Kouchner.

Les autorités françaises ont réitéré pour leur part à plusieurs reprises que Reiss était "innocente" et devait être libérée. Le pr ésident Nicolas Sarkozy a déclaré en septembre dernier qu'il n' envisageait pas d'échanger la lectrice française contre "l'assassin de l'ancien Premier ministre iranien ".

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : célébration du retour de Macao et inauguration du nouveau gouvernement de la RAS
Beijing et Séoul cherchent à renforcer la coopération tous azimuts
« C'est maintenant ou jamais » : le marché immobilier en pleine effervescence
Volte-face difficile de la Chine au Sommet de Copenhague
La bulle immobilière est-elle prête à éclater en Chine ?
Relations sino-françaises 2009 : après la pluie, le beau temps
Pourquoi la Chine ne peut-elle pas produire des best-sellers connus dans le monde ?