100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 18.12.2009 10h22
Le ministre israélien de la Défense attendu en Turquie

Le ministre israélien de la Défense, Ehud Barak, devrait effectuer une visite officielle en Turquie le mois prochain, alors que les relations entre les deux pays sont tendues depuis qu'Israël a lancé une offensive contre la bande de Gaza l'hiver dernier.

M. Barak a accepté l'invitation lors de sa rencontre avec l' ambassadeur turc en Israël, Ahmet Oguz Celikkol, jeudi à Tel Aviv, ont rapporté des médias israéliens.

"La Turquie est un acteur central dans la région et un axe crucialement important dans le processus de paix entre Israël et ses voisins. Les relations avec la Turquie sont importantes pour Israël de tout point de vue possible", a souligné M. Barak cité par le service d'information local Ynet.

Les relations entre Israël et la Turquie étaient réchauffées depuis plus d'une décennie, observant une croissance du commerce bilatéral. La Turquie a également accueilli quatre cycles de négociations indirectes entre Israël et la Syrie l'année dernière.

Cependant, les relations se sont tendues de manière notoire depuis l'opération militaire israélienne contre la bande de Gaza l' hiver dernier.

Le gouvernement turc a condamné fermement l'offensive. L'armée turque en octobre a même interdit à la force aérienne israélienne de participer à un exercice de la force aérienne internationale en Turquie en raison de l'opposition d'Ankara à l'opération israélienne à Gaza.

Il y a des signes positifs qui émergent entre les deux pays depuis que le ministre israélien de l'Industrie, du Commerce et du Travail, Benjamin Ben Eliezer, s'est rendu en Turquie le mois dernier. Pendant sa visite, le ministre turc de la Défense, Vecdi Gonul, a déclaré que son pays a confiance en la permanence des relations avec Israël et veut renforcer les relations bilatérales.

D'après le quotidien israélien Ha'aretz, les officiels israéliens et turcs oeuvrent pour organiser un sommet entre le président israélien, Shimon Peres, et son homologue turc, Abdullah Gül, en marge du sommet climatique de Copenhague.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le PM chinois arrive à Copenhague pour la conférence sur les changements climatiques
Résultat du tirage au sort des groupes pour le championnat du monde de basket-ball 2010
« C'est maintenant ou jamais » : le marché immobilier en pleine effervescence
Volte-face difficile de la Chine au Sommet de Copenhague
La bulle immobilière est-elle prête à éclater en Chine ?
Relations sino-françaises 2009 : après la pluie, le beau temps
Pourquoi la Chine ne peut-elle pas produire des best-sellers connus dans le monde ?