100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 11.12.2009 08h26
Le protocole de Kyoto survivra à la conférence climatique de Copenhague (De Boer)
Yvo de Boer, secrétaire exécutif de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC)

Le protocole de Kyoto doit survivre et survivra à la conférence des Nations unies sur le changement climatique à Copenhague, a déclaré jeudi Yvo de Boer, secrétaire exécutif de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC).

De Boer a indiqué que le protocole survivra parce qu'il faudra du temps pour qu'un nouvel instrument juridique soit ratifié si la conférence en propose un. Dans le cas du protocole de Kyoto, il a fallu huit ans entre 1997, année à laquelle les pays ont commencé à le ratifier, et 2005 où il est finalement entré en vigueur.

Deuxièmement, De Boer a affirmé que le protocole de Kyoto offre des mécanismes fondés sur le marché qui sont déjà opérationnels et qu'il n'y a actuellement pas de dispositions dans la Convention pour les mécanismes. Il a indiqué que si quelqu'un veut faire avancer un nouveau traité, il y a toujours un vide que les gens ne veulent pas voir.

Enfin, De Boer a expliqué que le protocole de Kyoto est le seul instrument juridiquement contraignant sur le changement climatique, et qu'il n'y a pas de bonne raison de l'abandonner.

De Boer a annoncé qu'un progrès interessant a été réalisé dans la conférence climatique de Copenhague, particulièrement dans le domaine de la technologie.

Son évaluation de la conférence jusqu'ici est que les négociateurs ont fait un travail serieux, et il espère qu'ils continueront de faire des progrès.

La conférence de Copenhague

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
"Voyager, écrire et lire": Jean-Marie Gustave Le Clézio à l'Académie des Sciences sociales de Chine
Changements mineurs de la politique macro-économique
Les « 10 commandements » pour les fonctionnaires devraient être pris au sérieux
Poursuite de la grève dans des musées nationaux de France
Chine : il est indispensable que le travail soit vraiment rémunéré
Croissance à contre-courant des investissements chinois à l'étranger
La crise financière de Dubaï produit des effets limités sur la Chine