100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 09.12.2009 09h15
Israël rejette la position européenne sur Jérusalem

Israël a vivement critiqué mardi la déclaration des ministres des Affaires étrangères de l' Union européenne qui prévoient de faire de Jérusalem la capitale d' Israël et du futur Etat palestinien.

« Le communiqué du Conseil des ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne ignore l'obstacle principal empêchant d'atteindre une résolution entre Israéliens et Palestiniens : le refus palestinien de retourner à la table des négociation », a indiqué le ministère israélien des Affaires étrangères dans un communiqué.

Le ministère a ajouté que vu les efforts pour renouveler les négociations, « Israël regrette que l'UE choisisse d'adopter un texte qui, bien que ne contenant rien de nouveau, ne contribue pas à la reprise des négociations ».

Parallèlement, Israël salue « la reconnaissance donnée aux mesures et efforts déployés par Israël pour permettre la reprise des négociations.. et à l'expression des engagements de l'UE envers la sécurité d'Israël et son intégration dans la région », a indiqué le ministère.

L'Etat hébreu a également exprimé sa gratitude aux « Etats responsables et raisonnables de l'UE » pour avoir « équilibré et amélioré » le document original présenté par la Suède, qui assure en ce moment la présidence de l'UE. Le texte précédent, qualifié par Israël de « extrême », affirmait explicitement que Jérusalem Est devait être la capitale du futur Etat palestinien.

Dans la version finale, les ministres européens des Affaires étrangères appellent Israël et les Palestiniens à reprendre les négociations de paix qui sont suspendues depuis plus d'un an, tout en demandant aux deux parties de « résoudre le statut de Jérusalem en tant que future capitale des deux Etats ».

Les diplomates européens ont également souligné que le bloc « ne reconnaîtra aucun changement aux frontières d'avant 1967, y compris concernant Jérusalem, autres que ceux acceptés par les parties ». Israël a pris possession de la section orientale arabe de Jérusalem en 1967 et l'a par la suite annexée.

Le statut de Jérusalem, ville sainte pour les juifs, les musulmans et les chrétiens, est une des questions épineuses du conflit israélo-palestinien vieux de plusieurs décennies. Israël revendique l'ensemble de la ville comme capitale éternelle, alors que les Palestiniens veulent que Jérusalem Est devienne la capitale de leur futur Etat.

Pour tenter de relancer le processus de paix moribond, Israël a récemment décidé de geler les nouveaux projets de construction dans les colonies cisjordaniennes pendant 10 mois. Cependant, les Palestiniens accusent Israël de ne pas être sincère, soulignant qu' ils ne retourneront pas à la table des négociations tant qu'Israël n'aura pas complètement mis un terme aux constructions en Cisjordanie et à Jérusalem Est.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine: ouverture de la Conférence nationale sur le travail économique
La conférence de Copenhague tente de conjuguer les efforts pour lutter contre le changement climatique (AVANT PAPIER)
Chine : il est indispensable que le travail soit vraiment rémunéré
Croissance à contre-courant des investissements chinois à l'étranger
La crise financière de Dubaï produit des effets limités sur la Chine
La crise de la dette de Dubaï : qui court le plus grand risque ?
Les taxes commerciales imposées du fait des surcapacités de production chinoises ne sont qu'une « excuse »