100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 09.12.2009 08h15
Attentats à Bagdad: le nombre des morts s'élève à 101

Le nombre des personnes tuées dans une série d'attentats à la bombe mardi à Bagdad s'est élevé à 101, avec 182 autres blessés, selon une source du ministère irakien de l'Intérieur.

"Les rapports de police officiellement compilés des hôpitaux de Bagdad ont indiqué que 101 personnes avaient été tuées et 182 autres blessées par quatre voitures piégées et un kamikaze dans la capitale", a déclaré à l'agence Xinhua la source sous couvert d'anonymat.

La première voiture piégée a explosé à quelque 10h25 (07h25 GMT) près du nouveau bâtiment du ministère irakien des Finances dans la banlieue de Bagdad.

Après quelques secondes, la deuxième explosion a frappé le ministère de l'Intérieur dans l'est de Bagdad, alors que la troisième explosion a été entendue près de l'institution des beaux-arts près du parc Zawraa dans l'ouest de Bagdad.

Après une minute, la quatrième voiture piégée a explosé près du ministère de l'Intérieur dans le nord-est de Bagdad. Cette explosion a causé 86 morts et 159 blessés, selon la source.

Plus tôt, la source a fait savoir qu'un attentat suicide s'était produit dans le sud de Bagdad au moment où un kamikaze a attaqué une patrouille de police près de Doura, tuant 15 personnes dont trois policiers et blessant 23 autres.

En dépit de la baisse de la violence durant les deux dernières années, les récentes séries d'attaques ont intensifié les préoccupations sur la capacité des forces de sécurité irakiennes à contenir la violence avant les élections nationales prévues au début de l'année prochaine.


[1] [2] [3]

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine: ouverture de la Conférence nationale sur le travail économique
La conférence de Copenhague tente de conjuguer les efforts pour lutter contre le changement climatique (AVANT PAPIER)
Chine : il est indispensable que le travail soit vraiment rémunéré
Croissance à contre-courant des investissements chinois à l'étranger
La crise financière de Dubaï produit des effets limités sur la Chine
La crise de la dette de Dubaï : qui court le plus grand risque ?
Les taxes commerciales imposées du fait des surcapacités de production chinoises ne sont qu'une « excuse »