100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 07.12.2009 11h23
Athènes : 20 blessés, 146 détenus lors de conflits entre police et anarchistes

Au moins 20 personnes, dont 16 policiers et quatre civils, ont été blessées lors de violents conflits entre la police grecque et de jeunes manifestants dans le centre d'Athènes dimanche après-midi, jour du premier anniversaire de la mort d'un adolescent tué par un policier.

Le recteur de l'université d'Athènes, Christos Kittas, a été blessé lorsqu'un groupe d'anarchistes a fait intrusion dans l'université et occupé son bureau, a indiqué la police. Le recteur a eu une crise cardiaque.

Le procureur en chef du tribunal du district, Yiannis Sakelakos, a ordonné une enquête d'urgence sur une tentative de meurtre dans cet incident, préparant le terrain pour lever le droit d'asile de cette université et des autres universités à Athènes et ailleurs, si la police considère que des suspects impliqués dans cette attaque sont parmi les personnes qui ont occupé le bâtiment.

Une femme du Parti des travailleurs révolutionnaires a été blessée par un policier à moto lors des conflits qui ont eu lieu sur la place Syntagma, à proximité du bâtiment du parlement grec.

Des manifestants ont bloqué le siège de la première université d'Athènes. Certains masqués ont jeté des pierres et des cocktails molotov sur la police, ont brisé des vitrines de magasins et élevé des barricades en incendiant des voitures, des distributeurs automatiques de billets et des poubelles, tandis que la police a riposté à coup de gaz lacrymogènes.

Plus de 10.000 policiers ont été déployés ces derniers jours à Athènes, le nouveau gouvernement socialiste et les citoyens craignant une reproduction des scènes de destruction et de chaos suite à la mort d'Alexandros Grigoropoulos, âgé de 15 ans, en décembre dernier.

La tragédie, dans laquelle le jeune Grigoropoulos a été mortellement atteint par des tirs d'un policier, s'est produite le 6 décembre 2008, suite à une altercation entre une patrouille de police et un petit groupe de jeunes dans le district d'Exarchia au centre d'Athènes. Elle a déclenché une manifestation d'envergure et une destruction sans précédent pendant des jours dans de nombreuses villes du pays.

Jusqu'à présent, près de 250 personnes (101 samedi et 146 dimanche) ont été arrêtées lors de conflits dans les rues et d'opérations policières au centre-ville de la capitale grecque. Plusieurs douzaines d'entre elles seront poursuivies.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine: la mise en oeuvre du plan d'action sur les droits de l'homme progresse
Deux touristes chinois tués dans la collision de deux bateaux en Thaïlande
Chine : il est indispensable que le travail soit vraiment rémunéré
Croissance à contre-courant des investissements chinois à l'étranger
La crise financière de Dubaï produit des effets limités sur la Chine
La crise de la dette de Dubaï : qui court le plus grand risque ?
Les taxes commerciales imposées du fait des surcapacités de production chinoises ne sont qu'une « excuse »