100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 04.12.2009 13h22
Quatre Chinois arrêtés après des affrontements à Bucarest

Quatre propriétaires de magasins chinois dans la capitale de la Roumanie ont été arrêtés mercredi après une bagarre qui a éclaté entre les autorités et les propriétaires de magasins, apparemment suite à un malentendu, selon un représentant des services consulaires de l'Ambassade de Chine en Roumanie.

La bagarre a éclaté lorsque les autorités fiscales ont suspendu le 24 novembre dernier l'activité de 221 emplacements dans deux marchés voisins dans le nord-est de Bucarest. Ces commerces seraient dépourvus des certificats précisant l'origine de la marchandise vendue. Les autorités affirment également que les propriétaires de magasins tentaient d'éviter de payer les taxes.

Le représentant des services consulaires, qui s'appelle Li, a déclaré que plus de la moitié des emplacements sur les marchés Niro et Red Dragon appartiennent à des Chinois du Zhejiang, qui y vendent entre autres des vêtements et des appareils électroniques.

Près de 20 000 Chinois ont émigré vers la Roumanie à la cherche d'opportunités commerciales depuis 1990, avec la plupart d'entre eux, qui sont originaires du Zhejiang, la province chinoise côtière très prospères grâce à la tradition du petit commerce.

L'Ambassade de Chine à Bucarest est intervenue en tant que médiatrice après les événements du 24 novembre, a indiqué Li, et les autorités fiscales auraient envoyé des membres du personnel au marché le 2 décembre pour rouvrir certains magasins. Il a ajouté que de nombreux propriétaires avaient fourni des certificats aux autorités au cours de ces derniers jours.

Mais avec l'arrivée des représentants des autorités fiscales sur le marché, certains propriétaires de magasins chinois ont cru qu'ils arrivaient pour fermer leurs emplacements et ont commencé à jeter des planches de bois, des bâtons et des bouteilles en plastique en direction des agents de la fiscalité. La police est arrivée surplace pour contenir la violence et 4 citoyens chinois ont été arrêtés.

Il y avait des blessés des deux côtés, mais Li n'a pas fourni les détails sur la façon dont de nombreuses personnes étaient blessés.

Il a ajouté que le problème remonte à un conflit qui a commencé au début du mois de novembre, lorsque le Niro Group, qui est propriétaire des marchés Niro et Red Dragon, avait annoncé qu'il ferait payer les frais de stationnement pour tous les véhicules, notamment ceux des propriétaires de emplacements sur le marché.

Une protestation de la part des propriétaires des commerces a été organisée le 17 novembre et sept jours plus tard, le groupe a coupé l'eau et l'électricité sur le territoire du marché.

Ce qui a par la suite aggravé le conflit entre les propriétaires de magasins chinois et Niro Group, c'est une décision prise par le directeur du marché, qui consistait à démolir l'actuel marché Niro et déplacer les propriétaires des emplacements sur le marché Red Dragon avoisinant, c'est ce qu'a déclaré Li Guosheng, qui est aussi originaire de la province du Zhejiang et a été chef de l'Association unifiée des Chinois en Roumanie depuis plus de 10 ans.

Selon Li Guosheng, lorsque le marché Niro a été créé, les emplacements se vendaient entre 7 000 $ et 8 000 $ chacun de façon permanente, "ce qui était considéré comme assez bon marché à l'époque."

"Mais le responsable du marché a refusé d'indemniser les commerçants et leur a demandé de repayer à nouveau pour les emplacements au marché Red Dragon", a-t-il dit.

Il n'est pas rare de voir des conflits qui surviennent entre les Chinois et les autorités locales dans d'autres pays où ils font du commerce, a déclaré Zhang Shengjun, le vice-doyen de l'Institut des sciences politiques et des études internationales à l'Université normale de Beijing.

"La raison principale, c'est que les hommes d'affaires chinois sont obsédés par les profits", a déclaré Zhang. "Nous devons apprendre à respecter les coutumes locales et endosser les responsabilités sociales qui s'en suivent."

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Deux touristes chinois tués dans la collision de deux bateaux en Thaïlande
La Chine souhaite que la conférence de Copenhague obtienne des résultats "justes et faisables"
Chine : il est indispensable que le travail soit vraiment rémunéré
Croissance à contre-courant des investissements chinois à l'étranger
La crise financière de Dubaï produit des effets limités sur la Chine
La crise de la dette de Dubaï : qui court le plus grand risque ?
Les taxes commerciales imposées du fait des surcapacités de production chinoises ne sont qu'une « excuse »