100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 27.11.2009 09h02
Les discussions sur le problème nucléaire iranien glissent dans l'impasse (El-Baradei)

Le chef de l'organe onusien de supervision du nucléaire, Mohammed el-Baradei, a reconnu jeudi que les consultations avec l'Iran sur son problème nucléaire sont tombées dans l'impasse.

El-Baradei, directeur général de l'Agence internationale pour l'énergie atomique (AIEA), a exprimé son "regret" que l'Iran n'ait pas répondu à la proposition de l'agence sur l'acheminement de son uranium faiblement enrichi à l'étranger pour purification.

Il a estimé que l'acceptation par l'Iran de cette proposition pourrait aider la communauté internationale à rebâtir la confiance envers Téhéran sur la question nucléaire.

Il est regrettable que cette opportunité n'ait pas été saisie par l'Iran, a indiqué le Conseil des gouverneurs de l'AIEA lors d'une rencontre à Vienne.

El-Baradei a ajouté qu'il serait impossible de sortir de cette impasse tant que l'Iran ne s'engage pas pleinement avec l'agence onusienne.

En ce qui concerne l'installation nucléaire de Qom nouvellement découverte, El-Baradei a indiqué que la centrale est "en construction" avec environ 3.000 centrifugeuses pour la production de l'uranium enrichi.

"L'Iran n'a pas pu notifier à l'agence l'existence de sa centrale", ce qui est une violation des termes applicables des garanties nucléaires, a indiqué El-Baradei.

La construction d'une centrale d'enrichissement d'uranium à Qom a porté atteinte à la crédibilité de l'Iran, a-t-il déclaré.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le dirigeant de la RPDC reçoit le ministre chinois de la Défense
La Chine nie avoir mis des terres cultivables sur le marché pour faire baisser le prix des logements
Le traitement des ordures et des déchets afin de préserver le bel aspect de la ville
Il faut tirer les leçons de la catastrophe minière
Débats houleux autour du sujet concernant la castration chimique obligatoire
Paris discute de projets de nouveau métro
Match France-Eire : pourquoi on s'en prend seulement à Thierry Henry ?