100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 26.11.2009 10h15
France : le terminal croisières de Marseille bloqué par des salariés de la réparation navale

L'accès aux quais affectés aux bateaux de croisière du grand port maritime de Marseille (GPM) ont été bloqués mercredi matin par d'anciens salariés d'une entreprise de réparation navale, a constaté un correspondant de Xinhua présent sur place.

Ce blocage a débuté au lever du jour avec le soutien des dockers et agents portuaire. Il a entraîné l'intervention des forces de l'ordre pour permettre l'accostage d'un bateau de croisi ère prévue vers 7 h du matin.

La même opération a eu lieu samedi dernier durant quelques heures, contraignant trois bateaux de croisière à accoster à Toulon, ville côtière proche.

Les salariés se mobilisent pour réclamer la reprise des activités de l'entreprise qui les emploie, l'Union Naval Marseille (UNM), mise en liquidation judiciaire depuis le mois de mars. Ils protestent contre l'absence de réponses de la part du préfet, selon le syndicat CGT. Plus d'une centaine d'emploi sont menacés.

La réparation navale marseillaise est une activité en dé tresse qui peine à retrouver un repreneur. Des perspectives de solution sont régulièrement annoncées puis aussitôt abandonnées au grand désespoir des salariés, qui se mobilisent depuis le mois de mars par des actions de blocage et d'occupation des espaces portuaires.

Le choix du blocage du terminal croisières est motivé par l' importance de cette activité désormais en pointe sur le port de Marseille.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine nie avoir mis des terres cultivables sur le marché pour faire baisser le prix des logements
La Chine réfute les accusations des Etats-Unis de cyberespionnage et de manipulation de la monnaie
Il faut tirer les leçons de la catastrophe minière
Débats houleux autour du sujet concernant la castration chimique obligatoire
Paris discute de projets de nouveau métro
Match France-Eire : pourquoi on s'en prend seulement à Thierry Henry ?
Un président pour l'Union européenne, une bonne nouvelle pour les relations avec la Chine