100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 16.11.2009 07h52
Les président russe et américain s'engagent à renouveler le traité sur la réduction des armes stratégiques

Le président russe Dimitri Medvedev et son homologue américain Barack Obama se sont rencontrés dimanche en marge des réunions de la Coopération économique Asie-Pacifique (APEC), et ont déclaré leur intention de mettre à jour un traité de réduction des armes stratégiques.

Les négociations sur le traité qui doit remplacer le traité de réduction des armes stratégiques (START) de 1991, qui expire au début du mois prochain, ont connu des progrès, ont indiqué les deux dirigeants, selon les médias locaux.

Cependant, d'après une source locale, ils ont indiqué qu'il y avait encore des problèmes techniques à résoudre.

A partir des années 1980, les Etats-Unis et la Russie (et son prédécesseur, l'Union soviétique), ont tenu des cycles de dialogues et de négociations sur le désarmement stratégique et ont signé plusieurs traités.

En juillet 1991, les Etats-Unis et l'Union soviétique ont signé le traité sur la réduction et la limitation des armes stratégiques offensives, soit START I, qui empêche ses signataires de déployer plus de 6.000 ogives nucléaires sur un total de 1.600 missiles balistiques intercontinentaux, missiles balistiques lancés depuis des sous-marins et depuis des bombardiers. Le traité est entré en vigueur en décembre 1994 pour une période de 15 ans.

Les deux dirigeants ont également échangé des points de vue sur le programme nucléaire de l'Iran et le changement climatique.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La réévaluation du Renminbi pourrait peut-être empêcher le redressement de l'économie mondial
Liu Xiang passe facilement les qualifications pour la finale du 110 mètres haies
France : réchauffement timide de l'industrie, mais beaucoup de soucis encore
Les répercussions de l'affaire Jean Sarkozy
L'Occident n'est pas qualifié pour demander à l'Afrique de se méfier de la Chine
Le voyage du président Obama en Chine fait souffler un vent nouveau
La 'culture chinoise' aux yeux d'un étranger