100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 13.11.2009 08h56
L'Iran va créer une police cybernétique pour contrer la cybercriminalité

Le chef de la police iranienne Esmail Ahmadi-Moqaddam a déclaré jeudi que la police du pays envisage de créer une division de la "police cybernétique" en vue de contrer la criminalité sur Internet, a rapporté la chaîne de télévision satellitaire d'expression anglaise Press TV.

La division sera chargée de surveiller les crimes cybernétiques organisés, a déclaré le reportage qui citait Ahmadi-Moqaddam.

"Quant aux crimes sur Internet, la force de police devrait accroître ses capacités à contrer de telles violations", a-t-il déclaré.

Selon le reportage, la police iranienne a identifié en avril 124.000 cas se rapportant à la cybercriminalité en moins d'un an.

Parmi ces cas, environ 26 % étaient liés à un accès non- autorisé aux réseaux informatiques et au piratage; 26 % étaient causés par la propagation des calomnies et des mensonges pendant que près de 7 % representaient les violations des droits d'auteur. Le harcèlement et l'intimidation en ligne faisaient partie du reste d'infractions rapportées dans le pays.

La criminalité informatique, en particulier celle liée au piratage, à la violation des droits d'auteur, à la pornographie infantile et aux problèmes de la vie privée lorsque des informations confidentielles sont perdues ou interceptées, a suscité des inquiétudes généralisées au sein de l'opinion en Iran.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Liu Xiang passe facilement les qualifications pour la finale du 110 mètres haies
Le président chinois rencontre le chef de l'Etat malaisien pour discuter des relations bilatérales
France : réchauffement timide de l'industrie, mais beaucoup de soucis encore
Les répercussions de l'affaire Jean Sarkozy
L'Occident n'est pas qualifié pour demander à l'Afrique de se méfier de la Chine
Le voyage du président Obama en Chine fait souffler un vent nouveau
La 'culture chinoise' aux yeux d'un étranger