100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 12.11.2009 08h52
L'Arabie Saoudite impose un blocus maritime sur la côte du Yémen

L'Arabie Saoudite a imposé un blocus maritime sur la côte nord yéménite de la mer Rouge pour empêcheer les livraisons d'armes aux rebelles chiites yéménites, a rapporté mercredi la chaîne de télévision panarabe Al-Jazira.

Les forces navales saoudiennes ont reçu l'ordre d'intercepter et de fouiller tout navire suspecté de transporter des armes ou des combattants devant soutenir les rebelles chiites, qui combattent les troupes saoudiennes le long des frontières australes de l'Arabie Saoudite, a déclaré un officiel saoudien.

La mesure intervient après la déclaration du vice-ministre saoudien de la Défense, le Prince Khaled bin Sultan, selon laquelle son pays ne cessera pas d'attaquer les positions des rebelles yéménites tant qu'ils ne se retirent pas des territoires saoudiens.

Mardi, les rebelles chiites yéménites ont indiqué avoir pris contrôle de Qatabar, un territoire situé à la frontière avec l'Arabie Saoudite, et qu'ils se sont emparés des approvisionnements, des munitions et des sites militaires.

Entre temps, la chaîne basée à Doha a cité des sources yéménites qui ont affirmé que les gardes côtes ont déjoué ce qui semblait être des tentatives menées par les militants chiites pour fuir le pays via la mer Rouge.

Les sources des services de sécurité ont aussi indiqué que les forces yéménites ont tué et blessé de nombreux rebelles au cours des attaques proche de la région d'el-Maqash dans la province de Saada.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le président chinois rencontre le chef de l'Etat malaisien pour discuter des relations bilatérales
La Chine augmente les prix de l'essence et du diesel
L'Occident n'est pas qualifié pour demander à l'Afrique de se méfier de la Chine
Le voyage du président Obama en Chine fait souffler un vent nouveau
La 'culture chinoise' aux yeux d'un étranger
La vente par la France de 36 Rafale au Brésil connaît des difficultés
La Chine doit-elle vendre ses matières premières à bas prix ?