100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 04.11.2009 09h55
Le gouvernement turc soumet une motion sur « le mouvement démocratique » au parlement

Mardi, le gouvernement turc a présenté au parlement une motion sur le « mouvement démocratique », qui a pour but de résoudre la question kurde.

Cette motion, signée par le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan, prévoit un débat général sur tous les aspects du processus « d'initiative démocratique ».

« Le gouvernement a lancé « un projet national d'unité et de fraternité », connu publiquement sous le nom de « mouvement démocratique » afin d'élever les standards démocratiques et de trouver une solution durable au problème du terrorisme » dans le pays, a précisé la motion.

Selon la motion, un terrain approprié pour résoudre le problème du terrorisme a émergé, et une solution authentique et permanente devrait être trouvée.

Cette dernière indique également que des initiatives démocratiques ont été lancées pour mettre fin au problème du terrorisme, renforcer l'unité et la solidarité en Turquie, et prendre de nouvelles mesures au niveau des droits et libertés fondamentales.

« Toutes les mesures, prises et sur le point d'être prises dans le cadre du mouvement démocratique, visent à améliorer la paix et la confiance, la fraternité et la solidarité et la coexistence dans notre pays, et plus important encore laisser cet héritage aux prochaines générations », a souligné la déclaration.

D'après la motion, la partie la plus importante du mouvement démocratique est d'assurer la démocratisation et les droits de l' homme au plus haut niveau, et d'appliquer les droits individuels et culturels de la manière la plus complète afin que tous les citoyens soient couverts.

La motion affirme également que ces initiatives ont été menées comme politique publique.

« Toutes les dimensions du problème, y compris politiques, économiques, sociales, culturelles, sécuritaires et de relation internationale, sont prises en considération dans les initiatives de démocratisation », a souligné la motion.

La motion a demandé au parlement d'organiser un débat général sur le processus « de mouvement démocratique » la semaine prochaine.

Le 22 juillet, M. Erdogan a annoncé que son gouvernement a initié un mouvement pour traiter de la question kurde et le ministère de l'Intérieur a été désigné pour coordonner cette mission.

Une semaine plus tard, le ministre de l'Intérieur, Besir Atalay, a ajouté que le gouvernement pense que la question kurde sera résolue avec une approche égalitaire via la démocratisation.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Onze moines tibétains diplômés "docteurs en boudhisme" en Chine
Plan de traitement de la grippe A (H1N1) pour les enfants par la médecine traditionnelle
L'économie joue le rôle d'avant-garde dans la reprise des échanges entre la Chine et la France
Les suicides successifs chez France Télécom donnent un avertissement à la Chine
Pourquoi la Chine qui fait constamment l'objet d'enquêtes antidumping continue-t-elle à faire de gros d'achats à l'étranger ?
Les trois grandes erreurs de l'Occident qui exige la 'réévaluation du RMB'
Un pas de plus vers l'égalité