100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 27.10.2009 08h15
Iran : Khamenei accuse les agents étrangers d'être à l'origine des attaques en Iran, en Irak et au Pakistan

Le guide suprême iranien, l' ayatollah Ali Khamenei, a déclaré lundi que les attentats terroristes dans les pays musulmans comme l'Iran, l'Irak et le Pakistan ont été menés par des agents étrangers, a rapporté Press TV.

« Les auteurs des attentats terroristes et sanglants sont directement ou indirectement liés aux agents étrangers », a expliqué M. Khamenei.

« Les actes sanglants dans certains pays musulmans comme l'Irak et le Pakistan et certaines régions iraniennes ont pour but de créer la discorde et des différends entre musulmans chiites et sunnites », a expliqué M. Khamenei lors de sa rencontre avec des officiels iraniens chargés d'organiser les cérémonies du Hajj.

« C'est pourquoi les musulmans devraient prêter plus attention à la question de leur unité », a-t-il expliqué, ajoutant que « pendant les cérémonies du Hajj (les pèlerins) devraient être sensibles aux mesures prises contre l'unité islamique ».

Le Hajj est un pèlerinage à la Mecque, en Arabie Saoudite, qui se fait une fois par an. C'est une obligation qui doit être accomplie au moins une fois dans la vie par chaque musulman qui peut se le permettre.

Plus tôt la semaine dernière, un attentat à la bombe a frappé la province du Sistan-Baloutchistan, dans le sud-est de l'Iran, près de la frontière iranienne avec le Pakistan, tuant près de 45 personnes, dont plusieurs hauts commandants des Gardiens de la révolution iraniens.

Le groupe rebelle sunnite Jundallah (Soldats de Dieu) a revendiqué cette attaque mortelle.

Les hauts dignitaires iraniens ont affirmé que les Jundallah ont été aidés par les services de renseignements américain, britannique et pakistanais.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Un système de service public de vélo sera établi à Wuhan
Un conseiller d'Etat chinois reçu par le président français
L'élection de Jean Sarkozy en tant qu'administrateur de l'EPAD suscite controverse et suspicion
Chine : l'achat de logements empêche la consommation
L''antidumping' porte préjudice à qui ?