100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 26.10.2009 09h55
Le président français condamne le double attentat à la voiture piégée à Bagdad

Le président français Nicolas Sarkozy a condamné dimanche le double attentat à la voiture piégée survenu plus tôt le même jour dans le centre de Bagdad, qui a fait des centaines de morts et de blessés.

"C'est avec une profonde consternation que j'ai appris que deux nouveaux attentats barbares ont coût é la vie à plus de cent citoyens irakiens innocents. Comme le 19 août dernier, le cœur de votre capitale a été touché. Des institutions fondamentales à l'administration de l'Etat et à la vie publique ont été visées par ceux qui refusent le processus politique et la voie du dialogue national", a indiqué M. Sarkozy dans une lettre adressée à son homologue irakien Jalal Talabani pour lui présenter ses condoléances, en son nom et en celui du peuple français.

"Je pense aux victimes, à leurs familles et à leurs proches. Je veux vous dire mon indignation de voir la violence s'inviter de nouveau en Irak, au moment où se préparent des élections législatives déterminantes pour l'avenir du pays", a affirmé le chef de l'Etat français, qui s'est déclaré convaincu que le gouvernement irakien et l'ensemble de ses concitoyens "sauront trouver une nouvelle fois la force, la détermination et le courage pour poursuivre le relèvement de votre pays".

Le nombre de personnes tuées dans le double attentat au centre de Bagdad, dimanche, s'est élevé à 132, alors que celui des blessés à 512, a-t-on indiqué de source du ministère irakien de l'Intérieur.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Un système de service public de vélo sera établi à Wuhan
Un conseiller d'Etat chinois reçu par le président français
Chine : l'achat de logements empêche la consommation
L''antidumping' porte préjudice à qui ?
Foire du Livre de Francfort : la Chine et l'Occident à l'écoute de l'un l'autre