100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 26.10.2009 08h04
Visite de trois jours du PM turc au Pakistan

Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan, qui est arrivé samedi soir à Islamabad, a été reçu cordialement dimanche par son homologue pakistanais Syed Yousuf Raza Gilani au Palais du Premier ministre.

Un tapis rouge a été déroulé et les hymnes nationaux des deux pays ont été joués, tandis que les drapeaux verts et rouges des deux pays, portant le croissant et l'étoile, flottaient au vent avec les collines de Margalla en toile de fond.

M. Erdogan a passé en revue la garde d'honneur et a été salué par un contingent composé de soldats des trois corps d'armée.

M. Gilani a présenté les membres de son gouvernement au Premier ministre turc, lequel est accompagné dans sa visite de trois jours d'une grande délégation de chefs d'entreprises et de membres de son entourage. M. Erdogan a ensuite présenté les membres de sa délégation.

M. Gilani a reçu en privé son homologue turc, avant de s'entretenir par la suite avec la délégation.

Lors de son arrivée samedi soir à Islamabad, M. Erdogan a été accueilli à l'aéroport par le ministre pakistanais des Affaires étrangères Shah Mahmood Qureshi.

La dernière visite de M. Edogan au Pakistan remonte à octobre 2005 après le séisme qui avait dévasté le nord-ouest du pays.

Le Premier ministre turc rendra visite au président pakistanais Asif Ali Zardari et rencontrera le président du sénat et le président de l'Assemblée nationale, la chambre basse du Parlement.

Les deux Premiers ministres prononceront lundi une allocution lors d'une session conjointe du parlement convoquée spécialement pour l'occasion.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Un système de service public de vélo sera établi à Wuhan
Un conseiller d'Etat chinois reçu par le président français
Chine : l'achat de logements empêche la consommation
L''antidumping' porte préjudice à qui ?
Foire du Livre de Francfort : la Chine et l'Occident à l'écoute de l'un l'autre