100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 23.10.2009 09h44
L'UA organise un sommet spécial sur le problème des réfugiés (PAPIER GENERAL)

L'Union africaine (AU) a organisé ce jeudi, dans la capitale ougandaise de Kampala, le premier sommet de son histoire spécialement consacré aux problèmes des réfugiés, des déplacés et du retour au pays.

Au cours de ce sommet du 22 au 23 octobre, les chefs d'État doivent élaborer une déclaration solennelle pour s'engager à prendre des mesures concrètes afin de répondre aux causes profondes des déplacements de population forcés.

Ils devraient également adopter et signer la Convention de l' UA sur la protection et l'assistance aux personnes déplacées en Afriques.

Dans son discours d'ouverture de cet événement, le président ougandais Yoweri Museveni a déclaré que les causes profondes provoquant ces déplacements forcés, et en particulier les conflits, devaient être étudiés attentivement afin d'y trouver des solutions durables.

Il a appelé les pays africains à envisager l'intégration locale des réfugiés comme un mécanisme pertinent pour résoudre la crise des réfugiés.

Toutefois, ce processus doit être mené avec précaution afin d' éviter tout conflit entre les communautés locales et les réfugiés sur la répartition des terres.

L'Afrique compte plus de 17 millions de personnes réfugiées ou déplacées, soit le nombre le plus élevé au monde.

Dans son allocution devant ce sommet, le président de la Commission de l'UA, Jean Ping, a déclaré avoir observé un signe fort de la détermination de l'Afrique à répondre au problème des réfugiés.

Trouver une solution adéquate à ce problème est non seulement nécessaire à la paix et à la sécurité en Afrique, mais aussi essentiel pour le développement et la croissance du continent dans l'avenir, a-t-il déclaré.

Le Haut commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Antonio Guterres, a demandé aux dirigeants africains de maintenir leur engagement en faveur d'une résolution du problème des réfugiés et des personnes déplacées internes qui hante le continent.

M. Guterres a dit que la situation humanitaire sur le continent nécessite une solution politique et non une solution humanitaire.

"Nous avons besoin de votre volonté, de votre courage et de votre leadership. Nous ne sommes pas et ne pouvons être indifférents devant leur destin. L'avenir de l'Afrique dépend de la résolution du problèmes des déplacements forcés", a-t-il indiqué.

D'après lui, même si le nombre de réfugiés sur le continent a baissé, les statistiques des déplacements internes sont encore élevées.

M. Guterres a souligné qu'un grand nombre de personnes déplacées se retrouvent aujourd'hui dans les grandes villes émergentes du continent, où elles sont en compétition avec les locaux pauvres.

Les dirigeants africains doivent adopter vendredi, avant la conclusion de ce sommet, la Convention de l'UA sur la protection et l'assistance aux personnes déplacées en Afrique, un traité qui devrait devenir un instrument juridique efficace pour la protection des populations déplacées et réfugiées.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Un conseiller d'Etat chinois reçu par le président français
La Chine intensifiera sa coopération financière avec l'ASEAN
L''antidumping' porte préjudice à qui ?
Foire du Livre de Francfort : la Chine et l'Occident à l'écoute de l'un l'autre
Faire fi de l'héritage de la guerre froide et aller de l'avant