100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 22.10.2009 14h34
La Macédoine fera probablement un compromis sur la question du nom avec la Grèce

La Macédoine essaiera de persuader la Grèce de ne pas bloquer son entrée à l'UE en décembre en promettant des concessions sur la question du changement de nom l'année prochaine, a rapporté la presse locale mercredi.

"Les efforts diplomatiques sont faits pour persuader la Grèce de s'abstenir de toute initiative qui permettrait au Conseil de l'UE de reporter la date de l'ouverture des négociations sur l'adhésion de la Macédoine à l'UE ", ont indiqué des diplomates macédoniens sous couvert d'anonymat à la chaîne de télévision A1.

Ces diplomates ont indiqué que la Macédoine pourrait faire des concessions en modifiant son nom actuel avant le début effectif des négociations de l'UE, qui pourraient commencer en 2010.

En 2008, la Grèce a bloqué l'entrée de la Macédoine à l'Otan à cause de la dispute sur le nom vieille de 18 ans. La Grèce affirme que son nom actuel implique la revendication territoriale de Skopje sur une province du nord de la Grèce, qui porte le nom de Macédoine.

Athènes a demandé à Skopje de changer son nom formel, "la République de Macédoine", avant qu'elle puisse obtenir le feu vert du Conseil de l'UE pour débuter ses négociations sur l'adhésion à l'UE lors de sa prochaine réunion en décembre.

Les 27 membres de l'UE, dont la Grèce, doivent voter en faveur de Skopje pour initier les négociations.

Skopje avait obtenu le statut de candidat à l'UE en décembre 2005, mais son rapprochement est hypothéqué par la Grèce, qui empêche depuis 1991 la reconnaissance internationale de la Madédoine sous ce nom, considérant qu'il appartient exclusivement à son patrimoine historique national.

La Commission européenne (CE) a recommandé le 14 octobre l'ouverture des négociations sur l'adhésion de la Macédoine à l'UE, en laissant cependant la décision concernant la date effective au Conseil de l'UE. La CE a encouragé ce pays à conclure rapidement un accord sur le nom avec la Grèce.

La Macédoine et la Grèce, les deux pays voisins, se sont engagés actuellement dans des négociations parrainées par l'ONU pour chercher une solution à la question du nom. La presse locale a émis l'hypothèse que certaines variations du nom comme la Madédoine du Nord pourraient être mutuellement acceptables.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine intensifiera sa coopération financière avec l'ASEAN
Grippe A/H1N1: une seconde vague de contagions frappe la Chine
L''antidumping' porte préjudice à qui ?
Foire du Livre de Francfort : la Chine et l'Occident à l'écoute de l'un l'autre
Faire fi de l'héritage de la guerre froide et aller de l'avant